Jeunesse, en avant la musique !

Jeunesse, en avant la musique !

Ils sont au nombre de 45 jeunes groupes, issus de quartiers déshérités ils n’ont peut-être jamais eu l’occasion de monter sur scène. Et moins encore celle d’affronter un public, sinon quelques habitués des quartiers où ils vivent. Et pourtant, ce n’est surtout pas de talent qu’ils manquent. Ce qui leur manque, c’est simplement cette possibilité de révéler ce talent. Ce 21 juin, qui coïncide avec la Journée mondiale de la musique, fera peut-être date pour eux. Le réseau “Maillage”, avec le soutien de la wilaya du Grand-Casablanca, leur donneront aujourd’hui cette possibilité tant rêvée de montrer ce qu’ils savent faire. Cette initiative qui, rappelons-le, porte la signature du réseau “Maillage”, est placée sous le signe « Les jeunes se mettent en scène ».
Un défi qui n’est pas sans surprendre, autant sur le plan de l’objectif que “Maillage” s’est fixé, à savoir donner l’opportunité à ces jeunes talents inconnus d’affronter le public pour la première fois, que sur celui de la structure qu’il leur offre pour se produire dans des conditions correctes. « Nous avons monté des podiums assez larges, dotés d’un bon éclairage et d’une bonne sonorisation », explique Ahmed Ghayet, président du réseau “Maillage”. Au-delà de la structure, le réseau entend créer chez ces jeunes une sorte de motivation, en réservant à chacun des 45 groupes, sélectionnés sur un total de 100, un cachet de 2000 dirhams, sans oublier les coordonnateurs (ceux qui se chargent, par exemple, du passage des artistes sur scène), ni les animateurs qui seront défrayés à hauteur de 500 dirhams et encore moins ces concepteurs d’affiches. Côté topographique, le fête sera éclatée sur différents endroits de la mégalopole : Casablanca-Anfa (Place Mohammed V, en face de la wilaya du Grand-Casablanca), El Fida-Mers Sultan (Parc Laâyoune), Sidi Bernoussi (Stade Rachad), Hay Hassani (complexe El Oulfa), Aïn Chock (Place des Cités unies), Ben M’Sick (Stade Sbata), Moulay Rachid (Complexe culturel Moulay Rachid), Aïn Sbaâ-Hay Mohammadi (Place Sidi Mohammed) et Mohammédia (plage).
Au total, 11 scènes, à raison de 4 groupes par scène, ont été montées dans différents endroits éloignés du Grand-Casablanca.  Le « la » de cette grand-messe sera donné, devant la grande-fontaine, Place Mohammed V, à partir de 18h30, par  le groupe «Still Style».
Issu de la vieille médina de Casablanca, ce groupe, en dépit de la modestie de ses moyens, a pu créer un style de fusion impressionnant : rap, R’NB (pop-music) et hard-core. Constitué de trois jeunes étudiants du Conservatoire de Casablanca : Boukourizia Abdellah Yassine, Douche Abdellah et Boumhawad Saïd, surnommés respectivement «Caméléon», «Osman» et «Boom-H», ce groupe se présente comme la grande révélation de l’actuelle Journée de la musique. Si son nom ne figure pas en la «Une» des médias nationaux, il n’en aura pas démérité. D’autant plus que ce groupe a participé à des concours de musique internationaux en Jamaïque (berceau du reggae), et à Baltimore (à proximité de New York, Etats-Unis d’Amérique). Le programme prévoit d’autres groupes. On peut citer, entre autres, Sharp Kid (rap), New Style (breake-dance), Cheb Mehdi (raï). En dehors de la musique pour jeunes, il y a un volet «stars» préparé par le Conseil Régional du tourisme (voir programme, en bas de page).  La vedette, s’il devait y en avoir, c’est à la jeunesse de la ravir cette fois.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *