Jilali Ferhati : «Je suis agréablement surpris par la production cinématographique nationale»

Jilali Ferhati : «Je suis agréablement surpris par la production cinématographique nationale»

ALM : Comment évaluez-vous le cinéma marocain d’aujourd’hui ?
Jilali Ferhati : Notre cinéma connaît un nouvel élan. Parfois, je suis agréablement surpris par nos productions nationales. Puis d’autres fois, il m’arrive d’être aussi déçu par celles-ci. Mais dans l’ensemble, je vois que notre cinéma suit son parcours d’une manière correcte et sérieuse. Nous trouvons des scénaristes de tous âges, des plus jeunes aux moins jeunes. Je trouve aussi que nos films traitent de thèmes diversifiés où on rencontre de plus en plus de compétences. 

Quels sont les sujets que vous aimez traiter dans vos films ?
Quand on écrit un scénario, il vaut mieux donner libre-cours à son imagination et aborder divers sujets sans réserves. Ensuite, c’est au public de choisir la catégorie de films qu’il aime voir.

Vous êtes hanté par la réalisation d’un un film muet. Pourquoi ce choix ?
Quand je me trouve dans la rue, je me sens devant une série d’images et c’est à moi de les interpréter. Nous vivons au quotidien des scènes qui n’ont pas besoin de dialogue pour qu’elles soient comprises. Notre rêve à nous les réalisateurs, est de faire un film pour essayer de comprendre ce qui se passe. Je préfère faire des images autonomes qui n’ont pas besoin de dialogue pour qu’on les interprète. Je considère que l’image est l’essence d’un film. L’image est une expression visuelle indépendante. Il faut la laisser parler sans avoir recours au dialogue.

Quel est votre rapport avec le théâtre ?
Je me considère toujours comme étant un homme de théâtre. Je passe les plus beaux moments dans les coulisses ou sur les planches. C’est là où mon amour pour l’art est né. J’ai connu le monde du théâtre avant celui du cinéma. D’ailleurs, c’est grâce à lui que j’ai découvert le cinéma. Je trouve qu’il est indispensable d’y être initié pour faire le cinéma. C’est là que le cinéaste apprend les règles du jeu et acquiert la capacité de s’exprimer au-delà des supports. J’aimerais un jour mettre en scène une pièce de théâtre sans texte.

Comment choisissez-vous les acteurs de vos films ?
Le choix des acteurs se dessine devant moi, lors de l’écriture du scénario. C’est à ce moment que je pense aux acteurs qui peuvent interpréter tel ou tel rôle dans le film. Je choisis les acteurs selon des critères bien définis.

Quels sont vos projets ?
Je me concentre sur l’écriture pour le moment. Je regarde la télévision de temps en temps. J’aime regarder les documentaires. Depuis quelques jours, j’ai commencé à lire à peu près cinq romans en même temps et j’ai du mal à me concentrer sur un seul. Je fais un petit tour accompagné de mes collègues. Je fais parfois du shopping de temps en temps, bref il y a plein de choses à faire. Je n’ai pas de projet de réalisation pour le moment. Des idées traversent mon esprit sans toutefois me pencher sur une de particulier. Tout ce que je peux vous dire, c’est que j’écris un scénario où plusieurs histoires passent en parallèle.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *