Johnny Hallyday annule la fin de sa tournée d’adieu

Johnny Hallyday annule la fin de sa tournée d’adieu

Le chanteur français Johnny Hallyday, qui devra observer une longue convalescence après son hospitalisation à Los Angeles, a annulé sans surprise la fin de sa tournée d’adieu, programmée du 8 janvier au 13 février 2010, a annoncé mercredi sa société de production. «Cette décision a été prise après l’avis des experts médicaux, confirmant l’indisponibilité temporaire du chanteur», précise le communiqué de Jean-Claude Camus Productions. Les détenteurs de billets pour les spectacles concernés pourront se faire rembourser dans leurs points de vente à compter du lundi 21 décembre.
Le «Tour 66» du rocker devait reprendre le 8 janvier à Amiens (nord). Vingt-quatre dates étaient programmées jusqu’au 13 février à Paris-Bercy, dont une à Bruxelles (le 3 février). A ce jour, 160.000 billets ont été vendus pour la fin du «Tour 66». Dès mardi, médecins et proches du chanteur avait préparé les fans à une annulation. Sur la radio RTL, le président du directoire de Jean-Claude Camus Productions, Dinh Thien Ngo, avait estimé que c’était la solution «la plus sage et techniquement la plus faisable».
Johnny Hallyday, grande star du rock français, 66 ans, a été admis en urgence le 7 décembre à l’hôpital Cedars-Sinaï de Los Angeles pour une infection consécutive à l’opération d’une hernie discale le 26 novembre à Paris. Le rocker est sorti lundi du coma artificiel dans lequel il avait été plongé pour atténuer sa souffrance et faciliter son traitement. La semaine dernière, il avait dû être réopéré en raisons de lésions résultant de l’opération de son hernie discale. Les deux médecins français envoyés au début de la semaine à Los Angeles par les assurances pour examiner le chanteur ont estimé que Johnny Hallyday était désormais «tiré d’affaire». Mais, ils ont averti que le rocker devrait observer une longue période de repos. «Il va avoir besoin d’une convalescence en partie à l’hôpital, en partie chez lui», a déclaré le chef de chirurgie orthopédique et traumatologique de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière, Yves Catonné, après l’avoir rencontré.
Selon M. Dinh Thien Ngo, Johnny Hallyday aurait été victime d’une «infection nosocomiale» (contractée à l’hôpital, ndlr), estimant «vraisemblable» que l’infection ait été contractée dans la clinique parisienne où le chanteur a été opéré d’une hernie discale.
Le producteur de Johnny Hallyday, Jean-Claude Camus, avait dit cet été que la tournée était assurée pour 30 millions d’euros, dont 10 millions pour les deuxièmes et troisièmes parties, de fin septembre à fin novembre 2009, puis de début janvier à mi-février 2010. Le courtier Ovatio, qui coordonne la couverture de la tournée, s’est jusqu’à présent refusé à tout commentaire.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *