José Carreras inaugurera «Gênes capitale européenne de la culture 2004»

Dès mercredi soir, un bateau de 60 mètres tout illuminé dans le port antique sera visible de différents endroits de la cité du nord-ouest de l’Italie. A minuit, après un compte à rebours, s’illuminera la phrase « Gênes capitale européenne de la culture 2004 ».Un spectacle baptisé « Naumon – Le voyage » sera donné dans le port par l’association gênoise Echoart et la compagnie théâtrale Fura dels Baus de Barcelone, considérée comme l’une des plus provocatrices d’Europe.La recette de la soirée exceptionnelle du 8 janvier avec José Carreras sera versée à l’Institut méditerranéen pour l’enfance qui doit voir le jour dans la capitale ligure par la fondation Gaslini, qui porte le même nom qu’un hôpital pédiatrique de renommée mondiale de Gênes.La fondation organisera un colloque sur un bateau, du 7 au 9 janvier, avec la participation de délégués européens, arabes et israéliens.L’institut sera « un observatoire permanent » pour la promotion des droits de l’enfant » et il se consacrera à la recherche, a indiqué Bruno Musso, vice-président de la fondation Gaslini.Il recevra les fonds rapportés par la vente, à au moins cinq euros pièce, de dizaines de milliers de drapeaux portant le logo Ge Nova 04. Parmi les temps forts de Gênes 2004, figurent deux expositions consacrées l’une à Rubens, au palais ducal, l’autre aux transatlantiques au nouveau musée du port antique. L’un des thèmes clés de l’année sera d’ailleurs le voyage, a indiqué Anna Castellano, conseillère municipale.La cité ligure accueille en outre actuellement jusqu’à fin janvier une exposition comprenant l’un des quarante exemplaires existants de la Bible de Gutemberg.L’année 2004 devrait se clôturer avec une messe de Noël dans l’abbaye cistercienne rénovée de Badia di Tiglieto.Au début décembre, pour promouvoir ces manifestations, Gênes avait prêté le violon fabriqué par le luthier Guarneri del Gesu pour Niccolo Paganini pour un concert du soliste Massimo Quarta à Berlin.Gênes a investi 200 millions d’euros pour cette année culturelle.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *