Kenza Cheddadi : «Mirages casablancais», un mélange de fiction et d expériences vécues»

Kenza Cheddadi : «Mirages casablancais», un mélange  de fiction et d expériences vécues»

ALM : Votre premier roman «Mirages casablancais» vient de paraître aux éditions Afrique Orient, comment est née l’idée de cette œuvre ?
Kenza Cheddadi : «Mirages casablancais» est né du désir puissant et sincère de relater les valeurs et aspirations de nombre de jeunes femmes marocaines, partagées entre leurs démons et leurs illusions, leurs traditions et leur fascination démesurée pour l’Occident, leurs extravagances et leur quête effrénée d’authenticité. Plus qu’un roman, cet ouvrage me servit d’exutoire…

Qu’est-ce qui vous a inspirée pour écrire ce roman ?
Casablanca fut ma plus belle source d’inspiration. Imaginez une ville débordante d’énergie, d’odeurs, de couleurs, de contradictions, de mystères et d’intrigues passionnantes…
Imaginez une jeune femme au milieu de tout cela : jeune, charmante, intelligente, qui patauge au milieu d’un cataclysme d’interrogations et de faux-semblants. Melissa tente désespérément de se forger une place au milieu des siens et de s’accomplir en tant que femme…

S’agit-il d’une autobiographie ?
Ce roman est un mélange de fiction et d’expériences vécues… Son héroïne, Melissa, est un moi exponentiel, qui a vécu mon passé et mes fantasmes, mon futur et mes angoisses… Je suis sûre que chaque Casablancaise possède en elle quelque chose de Melissa, tout comme Melissa a quelque chose de nombre de Casablancaises…

Quel est le message que vous voulez transmettre à travers votre œuvre?
Etre casablancais ce n’est pas se fondre dans la masse. Tomber sous le joug des préjugés. Se laisser emporter par le tourbillon du mimétisme et de la superficialité. C’est au contraire cultiver sa différence dans un monde qui ne demande qu’à aller de l’avant…

Comment est née votre passion pour l’écriture ?
Depuis ma plus tendre enfance l’écriture m’aide à extérioriser mes sentiments, mes joies, mes angoisses, mes rêves d’accomplissement…
C’est ma pilule anti-stress, ma source de jouvence, mon billet d’avion vers la lune…

Quels sont vos projets à venir?
Un second roman prévu pour très bientôt et un projet qui me tient à cœur : le Casa Fashion Show, dont la seconde édition aura lieu le 23 mars prochain au Sofitel Casablanca Tour Blanche. Plus qu’un défilé, cet événement, dédié à la mode internationale, met en avant un Maroc nouveau, où l’identité culturelle se confond avec les valeurs universelles.

Bio-express

Kenza Cheddadi, âgée de 29 ans et titulaire d’un diplôme MBA de l’ESSEC de Paris, est passionnée de la presse et de l’audiovisuel. L’écriture demeure sa première passion. Elle le prouve aujourd’hui en publiant son premier roman «Mirages casablancais» paru aux éditions Afrique Orient, en vente à Casablanca, Rabat, Marrakech, Tanger, au Salon du livre de Tunis et à l’Institut du monde arabe à Paris.

 

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *