Khouribga à la reconquête de son prestige cinématographique

La 8ème édition du festival du cinéma africain de Khouribga aura lieu du 14 au 21 juillet 2002. Lors d’une rencontre avec la presse, dimanche 30 mars, le directeur de ce festival, Mehdi Athmoune, a présenté les grandes lignes de cette manifestation. Il a expliqué que ce festival existe depuis 1977, qu’il a été sur le point de sombrer dans l’oubli, mais que la détermination de quelques passionnés de cinéma l’a ressuscité l’année dernière.
Ce festival a en effet souffert de six années de suspension. Son directeur actuel a également présenté le thème de cette année : «Cinéma et amitié entre les peuples». Il a aussi fait part de son ambition d’élever ce festival au rang des grands lieux de rencontre du cinéma africain : Ouagadougou, Dakar et le Caire. Le budget prévu pour ce festival s’élève à deux millions quatre cent mille dirhams. Il est majoritairement pris en charge par la commune. Le programme détaillé des films qui seront projetés n’a pas encore été arrêté.
Les organisateurs sont encore en négociation avec les producteurs et les réalisateurs de films africains. 16 films seront toutefois au programme, et des stars du cinéma égyptien seront conviées à ce festival. Cette rencontre a été suivie d’un débat où il a été demandé la séparation de l’association du festival du cinéma africain de la commune.
Le directeur de ce festival est aussi président du conseil municipal. Les intervenants ont posé ensuite des questions au sujet des structures d’accueil. Khouribga ne possède en effet qu’un seul hôtel valable, et il sera difficile d’y loger tous les invités. Ils ont aussi fait part de leur souhait de voir le complexe culturel de la ville – en construction – se transformer en salle de cinéma pour accueillir un plus grand nombre de spectateurs.
L’homme, à la fois directeur du festival et président du conseil municipal, s’est engagé solennellement à ce que les travaux du complexe soient terminés avant le début du festival. Il a aussi exprimé son voeu pour que le nom de Khouribga soit non seulement associé au phosphate, mais au cinéma aussi.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *