L OPM fête le Nouvel An : Des Å“uvres-phares mélangeant classique et jazz

L OPM fête le Nouvel An  : Des Å“uvres-phares mélangeant classique et jazz

Sous le signe «Nouveau monde», l’Orchestre Philharmonique du Maroc (OPM) célèbre le Nouvel An dans trois villes du Royaume. Un programme particulier bien recherché pour le plus grand plaisir du public. Trois concerts sont prévus du 7 au 11 janvier à Casablanca, Rabat et Tanger. Au menu, des œuvres de renommée mondiale dont le style oscille entre le classique et le jazz pour le plaisir des amateurs de la musique. Au programme, la neuvième et dernière symphonie de Dvorak dite «Symphonie du Nouveau monde». «Cette œuvre a tout de suite remporté un immense succès. Cette première grande œuvre est composée aux Etats-Unis avec un style américain. Les conséquences du succès de cette symphonie sont non seulement artistiques, mais elles ouvrent la voie aux premières gloires de la musique américaine dont Gershwin», explique le communiqué de l’OPM.
Les symphonies «Rhapsody in blue», et «Un Américain à Paris», des œuvres du célèbre compositeur Gershwin seront également interprétées par l’OPM lors de ces concerts du Nouvel An. «Rhapsody in blue a établi la réputation de Gershwin comme compositeur de renom. Cette œuvre célèbre la liberté d’expression mais aussi la diversité culturelle. Un Américain à Paris vous emmènera dans l’univers de Paris des années 20 avec un orchestre aux percussions inattendues comme de véritables klaxons de voitures», indique-t-on. De ce fait, le coup d’envoi sera donné avec un concert de gala, lundi 7 janvier, au cinéma Rialto de Casablanca. Il sera suivi d’un concert pédagogique et public le mardi 8 janvier dans le même lieu. Le mercredi 9 janvier sera consacré au public du théâtre national Mohammed V de Rabat. Les concerts du nouvel an seront clôturés, vendredi 11 janvier, à l’hôtel de ville de Tanger. Par ailleurs, l’OPM sera dirigé par le chef d’orchestre Jean-Luc Tingaud. Celui-ci est directeur musical de l’Orchestre-Atelier Ostinato, composé de jeunes musiciens diplômés se perfectionnant au métier d’orchestre. Ils se sont produits dans des lieux prestigieux : l’Opéra Comique, l’Opéra de Bordeaux, le Théâtre de l’Athénée, le Théâtre Impérial de Compiègne et le Théâtre des Champs-Elysées.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *