La belle affiche de Casa Music

Cet été, le public casablancais aura rendez-vous avec une grande fête populaire. Casa Music 2008, c’est 12 scènes en plein air, élargies sur tout le Grand Casablanca, qui accueilleront plus de 60 concerts et une centaine d’artistes. Ainsi 8 scènes seront dédiées à la musique, et 4 autres consacrées à un tournois de breakdance. Selon les organisateurs, la programmation nationale et internationale du festival est recherchée et pointue dans chaque genre musical choisi. «Casa Musique est un festival qui ne succombe pas aux phénomènes de mode mais qui investit dans des valeurs musicales sûres, reconnues ou à découvrir », indiquent-ils dans la note de présentation. Ainsi le festival qui aura lieu du 17 au 20 juillet, prévoit divers genres de musique. 
Le rap sera porté par des artistes comme les rappeurs meknassi H Kayne ou encore le Libanais rayess Bek. Ce dernier fera découvrir au public casaoui un rap acoustique où se rencontrent mots arabes et français, beats orientaux et instruments traditionnels  comme le Oud. Une résidence d’artistes, production du festival, est aussi au programme. Elle va aboutir à un concert réunissant les styles Souss, Ould Chaab et Steph Raggamane. Le reggae ne sera pas en reste. Burning Spear, une des grandes figures de la glorieuse époque du reggae se produira au festival.  La musique chaâbi dans sa diversité géographique nationale sera représentée au festival.  Ainsi, nous vient du Sahara Rachida Talal, du Souss Said Assemghour ou encore du Rif l’artiste Rahib Mariwari. Une soirée spéciale Aîta Marssaouiya sera animée par Abdellah et Khadija El Bidaoui. Les amoureux du raï seront également servis. se produiront sur les scènes casablancaises Houary Dauphin, Najim, Chebaa Maria, jymmi Oihid entre autres. La grande diversité de Casa Music, c’est, enfin, de la fusion avec Barry, Zazz Band et Jbara, de lAfro beat avec Seun Kuti, de la vriété orientale avec Myriam Faris. Sans oublier la variété marocaine avec la star marocaine Hayat Idrissi et le jeune chanteur Ahmed Alaoui.  Ainsi cette année en plus des 4 habituelles scènes de la place Rachidi et des  terrains d’El Hank, de Sidi Bernoussi et de Ben M’sik, le festival s’agrandit et met en place quatre nouvelles scènes, afin de mieux répondre à l’engouement du public du festival, indique les organisateurs. Trois  scènes en plein air qui accueilleront des concerts gratuits: la scène Ben Abid à Nouaceur, la scène Tit mélil à Médiouna, et une scène à Mohammédia. Une petite scène pour les concert off s’installera à la Villa des arts. Les fans de breakdance et de battle se donneront quant à eux rendez-vous à Drissia, Sbata, Hay Hassani et Ain Sebaâ.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *