«La Belle au bois dormant» s éveillera au cinéma Rif

«La Belle au bois dormant» s éveillera au cinéma Rif

Les passionnés de ballet contemporain seront comblés ! Le cinéma Rif de Casablanca abritera, dimanche 22 décembre, en exclusivité et en direct de Moscou, la retransmission de l’un des joyaux du patrimoine de la danse, «La belle au bois dormant», dansé par le célèbre ballet du Bolchoï de Moscou.

«La belle au bois dormant» est un ballet composé de trois actes, cinq tableaux et un prologue. Créé en 1890 au théâtre Mariinski de Saint-Pétersbourg, il est l’œuvre conjuguée du chorégraphe Marius Petipa et du compositeur Tchaikovski. S’inspirant du conte de Charles Perrault, les deux virtuoses conçoivent un «ballet féerie» où s’entremêlent le rêve et la réalité. « Ce chef-d’œuvre chorégraphique compte parmi les plus accomplis  du répertoire classique. Il nous plongera dans l’intimité des méandres de la psyché humaine, dans le but d’explorer en toute finesse de multiples registres: la mort, l’amour, la jalousie, la vengeance et les fins heureuses».

Cette version chorégraphique de Yuri Grigorovich de la belle endormie et de son prince fera rêver toute la famille,  sans oublier les amoureux de contes de fées. Le ballet du Bolchoï de Moscou est la compagnie de ballet rattachée au théâtre Bolchoï de Moscou, et a été créée en 1776. La plupart des danseurs qui la composent sont issus de l’Académie chorégraphique d’État de Moscou.

Il compte plus de 250 danseurs et produit plus de 30 ballets. La compagnie possède en fait l’un des répertoires les plus étendus au monde, des ballets classiques en passant par les créations plus contemporaines. Il revient, pour la 4ème année consécutive en direct sur grand écran dans une centaine de cinémas en France et dans plus de mille cinémas dans le monde, notamment au cinéma Rif, à Casablanca. Pour cette saison 2013-2014, cette grande compagnie prévoit 6 productions dont 4 ballets inédits diffusés sur grand écran en haute définition, lesquels seront retransmis au cinéma Rif. A découvrir, «Joyaux» le 19 janvier, «Illusions Perdues» le 2 février et «L’Age d’Or» le 30 mars. Rendez-vous à ne pas manquer !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *