La bonne santé des jeunes stylistes

Toutes les personnes présentes au défilé de sélection des jeunes talents, vendredi dernier, ont été unanimes à reconnaître la bonne santé de la haute couture au Maroc. Lahoucine Aït El Mahdi a réalisé des modèles très innovants. Il a introduit le jean dans la confection des caftans. Sans rien dénaturer de sa source d’inspiration, il ouvre aux caftans des voies jusque-là inédites en variant le tissu et les coupes. Samira Haddouchi est moins audacieuse que le premier styliste dans ses conceptions. Elle affectionne les plissés et les drapés. Elle enrichit de broderies et de dentelles les tissus. La plus fantaisiste de ses créations est un caftan agrémenté d’une fraise de laquelle pendent des antennes. Le mannequin qui le portait ressemblait à la reine des abeilles. Mais le styliste qui a probablement présenté la collection la plus somptueuse est Nabil Dahani. Il y a une classe indéniable dans ses caftans avec des capuchons.
Ce jeune styliste n’a pas lésiné sur les moyens, puisque qu’il a acheté des tissus haute couture de chez le grand créateur américain, Larsen. Ses tissus combinent miroitement et transparence. Son goût pour la couleur est sûr. Il affectionne la couleur uniforme avec des dégradés dans le ton. Il fait également un bel usage de la dentelle. Ses Pantalons à traîne et les manches rassemblées de ses créations attestent un vigoureux créateur. Ce jeune styliste est né en 1975. Il est étudiant à la Chambre syndicale de la haute couture parisienne. Son maître à penser en matière de couture est Jean-Paul Gaultier. « Il m’inspire beaucoup.
Malheureusement, je n’ai pas pu présenter pour cette collection des modèles audacieux et hyper sexy comme je m’en sens capable » dit-il. Thème de cette collection « La femme marocaine du XXIe siècle ». Il la dédie à son ami Pierre-Henri Bouchacour et à sa famille. Retenons le nom de Nabil Dahani. Il a tout pour devenir un grand styliste.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *