La capitale vibrera aux rythmes du monde

Avec neuf scènes, 40 pays invités et plus de cent concerts, le festival Mawâzine Rythmes du monde promet la fête à Rabat. La 7ème édition de ce festival qui aura lieu du 16 au 24 mai sera ponctuée des  rencontres inoubliables avec des artistes de tous bords. La première, celle qui inaugure le festival Mawâzine est «La nuit magique» un  spectacle de rue itinérant réalisé par la compagnie espagnole Xarxa Teatre. Dynamique, jovial et psychédélique, le spectacle invite les passants et spectateurs à participer au show. S’inspirant d’une ancienne tradition populaire de Valence, «La nuit magique» déploie une énergie impressionnante et mêle feu, percussion, musique, lumière et pyrotechnie. La compagnie Xarxa Teatre se produit ainsi pour la première fois au Maroc. Pendant neuf jours, de nombreuses têtes d’affiche internationales se produiront à Rabat. À commencer par le guitariste jazzman George Benson, Ziggy Marley, artiste de talent et fils de Bob Marley, la star latin-rock Juanes, la diva américaine Whitney Houston ou encore le DJ français David Vendetta qui se produira lors d’une soirée spéciale musique électronique aux côtés de 3 autre grands DJ’s qui mixent de la world music. Le public de Mawâzine voyagera à travers des concerts d’artistes en provenance des contrées les plus lointaines. Le Croate Goran Bregovic et son orchestre formé de 39 musiciens et choristes, Juan Formell, fondateur du mythique groupe cubain Los Van Van ou les Taraf de Haidouks, merveilleux pourvoyeurs de musique tsigane feront vibrer de leurs rythmes la capitale. Dee Dee Bridgwater présentera son dernier album qui rend hommage aux musiciens africains. Les stars de la chanson arabe seront également de la partie, notamment sur la scène Hay Nahda et la place Moulay Hassan. Parmi les invités : Nancy Ajram, Amr Diab, Fadel Chaker, Saber Roubaii, Assala Nasri. Les groupes marocains ne sont pas en reste : Nass El Ghiwane, Hoba Hoba Spirit, Darga et H-Kayne feront entendre les rythmes marocains dans leur diversité. Le festival Mawâzine Rythmes du monde présentera sa surprise, une création originale, «les voix des année 70», un hommage rendu aux groupes qui ont marqué la scène musicale marocaine pendent les années 70 et continuent d’inspirer la jeune génération. «Les voix des années 70» réunit pour la première fois sur scène Nass El Ghiwane, Jil Jilala, Lemchaheb et Tagadda.
Également au programme, le colloque international du festival qui aura lieu les 17 et 18 mai . Il  réunira des professionnels internationaux de l’industrie musicale, des directeurs de festivals, des défenseurs de la diversité culturelle et des penseurs sous le thème «Musiques du monde et diversité culturelle». Il sera l’occasion d’aborder de nombreux sujets et problèmatique liés à la diversité culturelle en relation avec les musiques du monde. Le fil conducteur de ce colloque sera les enjeux et les limites de la convention de l’Unesco adoptée le 18 mars 2007 pour la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelle au Maroc et à l’étranger. A signaler que les participants s’expriment en quatre langues l’un des principes fondateurs de ce colloque. A travers le festival Mawâzine Rythmes du monde, Rabat fêtera du 16 au 24 mai la diversité culturelle, l’ouverture sur l’autre, la tolérance et les expressions musicales du monde. Rendez-vous pour la parade d’ouverture dans les grandes artères de Rabat ce vendredi à 21h.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *