La chanson marocaine cherche financement

Dans une déclaration à la MAP, M. Baghdad, qui a participé au colloque de la modernité et l’authenticité dans la chanson arabe, organisé en marge de la dixième édition du Festival de la chanson syrienne à Alep, a évoqué les charges exorbitantes que nécessite la production d’une chanson et que les jeunes chanteurs sont généralement incapables de couvrir. Il a, d’autre part, souligné le rôle déterminant des médias, notamment les chaînes de télévision, dans la diffusion – de plus en plus rare – des chansons de qualité, critiquant par la même occasion la responsabilité des sociétés privées dans la propagation de chansons qu’il a jugées « nocives » à la civilisation et à la culture arabes.
Relatant l’expérience marocaine dans l’organisation des festivals, M. Baghdad a considéré que ces manifestations sont devenues l’unique moyen d’orientation et d’encadrement des artistes, notamment la mise en compétition des débutants, leur permettant ainsi un meilleur choix des thèmes et l’interprétation de chansons d’un haut niveau. Le secrétaire général du Syndicat libre des musiciens marocains a appelé, par ailleurs, les responsables de l’éducation dans les pays arabes à se pencher sur l’instruction artistique par la création d’instituts et d’écoles de musique, nécessaires à la sensibilisation et au raffinement des goûts artistiques des jeunes générations. Selon lui, la chanson marocaine, qui connaît encore quelques lacunes au niveau de la production, de la distribution ou de la promotion, a prouvé sa qualité et sa présence en décrochant les premiers prix dans les derniers festivals arabes et internationaux.
Concernant la coopération maroco-syrienne dans le domaine de la chanson, M. Baghdad a indiqué que le Syndicat libre des musiciens marocains rendra un hommage à la chanteuse syrienne, Mayyada El Hannaoui, au prochain Festival de la chanson arabe, prévu fin mars prochain à Casablanca, avec la participation du compositeur syrien, Amin Khyate, qui assurera la présidence du Jury. De même, une chanson écrite par Mustapha Baghdad et composée par Amin Khyate sera probablement interprétée par la grande chanteuse syrienne, Mayyada Al Hannaoui.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *