La Coalition pour la culture fait sa rentrée

La Coalition pour la culture fait sa rentrée

Grand rassemblement d’artistes, d’écrivains et de dirigeants syndicaux, mardi soir au club de l’USM à Casablanca. Ce déferlement impressionnant résonne comme un soutien appuyé à l’action de la Coalition marocaine pour l’art et la culture, objet de la conférence organisée ce jour-là. Interrogé sur le bilan de ce regroupement, qui englobe treize syndicats, Hassan Nafali, président de la Coalition, l’a qualifié de « satisfaisant ». Le responsable en veut pour preuve principale l’entrée en vigueur du régime de la couverture médicale. « Un grand acquis pour les familles d’art et de culture », a-t-il renchéri. En effet, ce régime concerne au départ quelque 700 artistes, dans la perspective de son élargissement à tous les professionnels du secteur, toutes disciplines confondues (Théâtre, musique, arts plastiques, audiovisuel, photographie, littérature, cinéma, etc). Le coût de cette opération est de l’ordre de 4 millions DH octroyés sous forme de subvention par le ministère de la Culture. Au-delà de la couverture médicale, la Coalition, ajoute son président, «a milité pour la création du Fonds d’aide à la production audiovisuelle», dont l’installation est prévue fin 2007. Dans le registre de «l’édition», la Coalition peut également se prévaloir d’avoir publié un titre posthume de Mehdi El Ouadghiri, journaliste-écrivain décédé à la suite d’un accident tragique : «Chamta». Il s’agit par cette initiative de rendre hommage à cet auteur qui a donné à la poésie zajal marocaine de très beaux textes littéraires. Sur le plan international, l’action de la Coalition a également été rayonnante. Pour s’en rendre compte, il suffit de rappeler que ce regroupement a pesé de tout son poids pour faire adopter la convention internationale sur la diversité culturelle. A l’échelle arabe, la Coalition prend à son compte plusieurs initiatives, dont la création d’un réseau des festivals arabes. Et ce n’est pas tout… En capitalisant sur les acquis, le regroupement annonce un plan d’action ambitieux pour le compte de la saison 2007. D’après M. Nafali, «le chantier le plus intéressant sera la création d’un Fonds des œuvres sociales au profit des artistes . Nous n’allons épargner aucun effort pour faire aboutir cette revendication, dont la concrétisation permettra d’améliorer la qualité de vie des professionnels du secteur», a-t-il ajouté. Autre projet à réaliser, c’est l’octroi en 2007 de la carte professionnelle. Partenaire du ministère de la Culture, la Coalition sera représentée à la commission d’experts qui sera chargée de statuer sur les dossiers de candidatures. Destinée à remettre de l’ordre dans un secteur livré à l’anarchie, la carte professionnelle permettra à celles et ceux qui ont choisi de vivre de leur art d’avoir la priorité en ce qui concerne les offres de travail. Parallèlement à ces deux chantiers, la Coalition envisage de mener une action transversale en vue d’animer la vie publique au Maroc. Au programme, un colloque sur la diversité culturelle (18 février), un cycle de rencontres avec les dirigeants des partis politiques au sujet des prochaines législatives (à partir du 21 mars), des sessions de formation au profit des enseignants (mois de mai), sans compter la première rencontre de la création (mois de juin), le tout sera couronné par la tenue en novembre 2007 du premier congrès de la Coalition. Vaste programme…

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *