La Comédie-Française interprète «Les chaises» d’Eugène Ionesco

La Comédie-Française interprète «Les chaises» d’Eugène Ionesco

En tournée au Maroc, La Comédie-Française, troupe mythique créée en 1680, interprétera «Les chaises» le chef-d’œuvre d’Eugène Ionesco, chef de file du théâtre d’avant-garde. Cette pièce est mise en scène par Jean Dautremay avec Michel Robin et Clotilde de Bayser. Et sera du 16 au 23 février dans les Instituts français de Meknès, Rabat et Casablanca. Selon, l’Institut français de Meknès initiateur de cette tournée:«la présence de la Comédie-Française au Maroc constitue en soi un véritable évènement ; ses apparitions antérieures à Casablanca, Marrakech et Rabat datent de 1961, 1987 et 2000. C’est la première fois qu’elle se produit à Meknès». Rappelons que la Comédie-Française reste une institution unique, témoin de trois siècles de théâtre en France. En 1680, 7 ans après la mort de Molière, une lettre de cachet de Louis XIV fonde La Comédie-Française autour de la troupe du défunt «patron des comédiens». Concernant la pièce «Les chaises», celle-ci a été créée en 1952, Eugène Ionesco est un jeune auteur de théâtre de 40 ans qui, après avoir écrit des chroniques littéraires, des textes critiques, un roman et des poèmes, se consacre au théâtre. Il a alors à son actif une dizaine de pièces de théâtre dont «La Cantatrice chauve» qui signe pour lui un tournant dans son œuvre. Cette «anti-pièce», comme il l’a définie, le place immédiatement du côté de la provocation, d’une liberté résolument affichée à l’égard du théâtre bourgeois qu’il ne cesse de parodier. Cette première pièce donne naissance à ce que l’on nommera plus tard le «théâtre de l’absurde». Suivront en 1951 La Leçon, «drame comique», puis en 1952 Les Chaises,  farce tragique» considérée comme le chef-d’œuvre de Ionesco. «Le théâtre de Ionesco raconte l’absence de personnages, l’absence de discours, ce qui ne veut pas dire que les personnages ne sont pas profondément humains ; dans cette mise en scène, il n’est pas question de les uniformiser, au contraire, ils seront identifiables, cernables en tant qu’êtres singuliers. On sentira chez eux la peur, la crainte, la haine de la foule de Ionesco. L’accumulation de chaises doit refléter cela. «Les Chaises» raconte l’humanité», explique Jean Dautremay metteur en scène, abordant la question de l’absence. «Les Chaises» mette en scène «l’absence et le vide ontologique», l’irréalité du monde qui s’exprime dans le foisonnement obsédant de la matière à travers les personnages de deux vieux qui vivent isolés sur une île battue par les flots. Pour égayer leur solitude et leur amour désuet, ils remâchent inlassablement les mêmes histoires. Le vieil homme, auteur et penseur, détient un message universel qu’il souhaite révéler à l’humanité. Il a réuni pour ce grand jour d’éminentes personnalités du monde entier…


Calendrier de la tournée 

• Meknès : Mardi 16 février 2010, 20h, Théâtre de l’Institut français
• Casablanca : Vendredi 19, 14h30 et samedi 20 février 2010, 20h, Théâtre de l’ Institut français de Casablanca
• Rabat : Mardi 23 février 2010, 20h, Théâtre Mohammed V.


Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *