La fille du roi Albert dénonce un père «irresponsable»

Delphine Boël, fille naturelle présumée du roi des Belges Albert II, règle ses comptes avec un père qu’elle juge «irresponsable» dans une autobiographie intitulée de manière éloquente «Couper le cordon». «Quel est ce père qui ne prend pas ses responsabilités et qui ne vient pas en aide à sa fille lorsqu’elle est harcelée», s’interroge la jeune femme, dont la révélation de l’existence en 1999 avait suscité un énorme intérêt médiatique en Belgique. Delphine Boël, dont la ressemblance physique avec
Albert II est frappante, est née en 1968 d’une liaison de plusieurs années entre Albert, alors prince héritier, et la baronne Sybille de Selys Longchamps, épouse de l’industriel Jacques Boël, selon les biographes de la famille royale belge, l’une des plus discrètes d’Europe. Le prince Albert «venait très souvent chez nous», raconte dans son livre, publié par les éditions Luc Pire, Delphine Boël, qui ignorait alors que celui qu’elle surnommait «Papillon» était son père.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *