La fondation Ali Zaoua ouvre son troisième centre «Les Etoiles» à Agadir

La fondation Ali Zaoua ouvre son troisième centre «Les Etoiles» à Agadir

Création d’ un nouvel espace d’apprentissage et d’épanouissement artistique

Après les deux centres culturels «Les Etoiles» de Casablanca et de Tanger, la fondation Ali Zaoua s’apprête à ouvrir un troisième dans la ville d’Agadir en mars prochain. Ce centre a pour ambition d’être un véritable lieu d’initiation et de formation aux arts et aux cultures du monde, ouvert aux jeunes de la région du Souss. «Les jeunes d’Agadir auront droit à un nouvel espace d’apprentissage et d’épanouissement artistique», indique la fondation. En effet, sa création est inscrite dans le cadre d’une convention de partenariat tripartite avec la ville d’Agadir et l’INDH.

Par ailleurs, la fondation boucle l’année 2018 sur de bons résultats en matière d’initiation des arts aux jeunes. D’ailleurs, elle a pu réunir près de 300 adhérents au centre Les Etoiles de la ville du détroit. «Les Tangérois ont goûté à ce plaisir grâce à ce centre. Situé dans le quartier de Béni Makada, souvent cité comme l’une des zones de tensions sociales de la ville. Depuis novembre 2017, les jeunes amateurs des arts y découvrent la pratique du théâtre, de la danse (hip-hop, zumba), de la musique et des arts visuels», souligne-t-on. Ce n’est pas tout, le centre dispense également des cours de langue. On peut y apprendre du français, de l’anglais et de l’espagnol.

L’espace dispose d’une bibliothèque, la seule du quartier, où sont fournis des livres sur la philosophie, les arts, les religions, le cinéma, les sciences… Depuis novembre 2018, de jeunes adeptes du hip-hop viennent non seulement de Tanger mais de toute la région, pour la Hip Hop House, un espace qui leur est entièrement dédié au sein du centre culturel Les Etoiles du détroit. «Il s’agit d’un véritable refuge pour les danseurs, les beatboxers et les rappeurs de Tanger où ils peuvent pratiquer leur hobby et s’exprimer en toute liberté», explique la fondation. Planté en plein Béni Makada, le centre Les Etoiles de Tanger est un lieu où les jeunes de toute la région vivent pleinement leur passion.

En ce qui concerne le centre culturel Les Etoiles de Sidi Moumen de Casablanca, il a permis à plusieurs centaines de jeunes bénéficiaires d’intégrer un projet artistique professionnel, certains ont même pu suivre une formation qualifiante pour poursuivre une carrière dans le domaine culturel ou artistique. Pour rappel, la fondation Ali Zaoua a été créée en février 2009. Elle est née d’un constat, celui d’un besoin de reconnexion entre les habitants des zones périurbaines et les cœurs des métropoles. Convaincus que cette initiative passera par un lien culturel, Nabil Ayouch et Mahi Binebine ont créé l’association afin d’œuvrer au développement social et à la réhabilitation psychosociale des jeunes marocains issus de milieux défavorisés ou en situation difficile, en leur facilitant l’accès à toute forme d’expression artistique.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *