La France aime le 7ème art

La Fête du cinéma, qui permet pendant trois jours de voir quantité de films à prix réduits, se tiendra de dimanche à mardi dans plus de 5.000 salles à travers la France, à l’initiative de la Fédération nationale des cinémas français (FNCF). Les dimanche 26, lundi 27 et mardi 28 juin, pour l’achat d’une place à plein tarif, chaque spectateur se verra remettre un carnet-passeport qui lui donnera accès à toutes les séances suivantes au tarif de deux euros par séance. Parmi les locomotives de cette fête figurent notamment le film d’animation des studios Dreamworks "Madagascar", le film d’horreur "Amityville", des comédies françaises ("Travaux" et "Le démon de midi"), ainsi que deux grosses productions ("Batman" et "Les poupées russes"). Ce sera aussi l’occasion de voir des films sortis il y a longtemps : "L’interprète" avec Nicole Kidman, "La guerre des étoiles", "Brice de Nice"… Les films art et essai ont aussi leur place. "A deux euros, les gens sont prêts à prendre plus de risques", explique à l’AFP Olivier Snanoudj, délégué général de la FNCF.
Les fortes chaleurs de ces derniers jours ne devraient pas trop nuire à la fréquentation. "La météo est un facteur, mais l’effet d’entraînement de la fête doit lancer la mécanique. Evidemment, s’il ne fait pas très beau, c’est mieux!", confie-t-il en souriant. A l’intention de ceux qui ne supportent pas la chaleur, il rappelle aussi qu’"une grande majorité des salles sont climatisées". La fête du cinéma a enregistré en 2004 un nombre record de 4,3 millions d’entrées, pour une moyenne de 3 à 4 millions d’entrées depuis sa création en 1985. Un spectateur voit en moyenne 2,67 films pendant la manifestation. "Cette année, je m’attends à ce que la fête marche très bien, mais je ne m’attends pas à rééditer le score de l’an dernier", estime Olivier Snanoudj, rappelant que les entrées depuis janvier sont en baisse par rapport à la même période en 2004. Les exploitants de salles comptent donc d’autant plus sur la Fête du cinéma pour donner un coup de pouce à la fréquentation de leurs salles obscures. D’ailleurs, pour près de la moitié des spectateurs participants, cet événement leur donne envie de retourner au cinéma après l’opération, selon Médiamétrie. Pour faire connaître l’opération, plusieurs comédiens ont joué les ambassadeurs de la Fête : Clotilde Courau, Jean-Hugues Anglade, Kad et Olivier, Bruno Solo, Hélène de Fougerolles, Natacha Régnier et Patrick Braoudé.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *