La grand-messe du cinéma méditerranéen de retour à Tétouan

La grand-messe du cinéma méditerranéen de retour à Tétouan

Les préparatifs battent leur plein à Tétouan pour accueillir le 21ème Festival international du cinéma méditerranéen (FCMT).

Du 28 mars au 4 avril, cette édition prévoit la projection d’une soixantaine de films, représentant 16 pays du pourtour de la Méditerranée. A l’instar des années précédentes, des cinéastes confirmés et de nouveaux talents prendront part à ce grand rendez-vous cinématographique pour y présenter leurs œuvres.

Le public tétouanais est ainsi invité à voir «des films palestiniens, syriens, marocains, libanais, tunisiens, algériens, français, espagnols, italiens, abordant des thèmes variés en rapport avec la Méditerranée, comme l’occupation, l’exil, les droits humains et les questions de l’identité et de la différence», indique un communiqué émis par la Fondation du FCMT, organisatrice de cet événement.

L’ensemble des films programmés lors de cette édition sera projeté dans les salles du cinéma Avenida, Teatro Español, l’Institut français et la Maison de la culture. Programmés en compétition officielle, les longs et courts métrages de fiction ainsi que les films documentaires représentent, selon les organisateurs, la richesse et la diversité culturelle et cinématographique d’une Méditerranée ouverte et plurielle. Alors que l’affiche de cette édition est l’œuvre du célèbre artiste-peintre tétouanais Abdelkrim Ouazzani. «Comme pour toutes les éditions précédentes, l’affiche sera réalisée par cet artiste-peintre dont les tableaux sont connus de toute la Méditerranée», poursuit le même communiqué.  

Il est à noter que toutes les projections des films seront suivies de débats en présence de réalisateurs, de critiques du cinéma, de comédiens ainsi que des représentants de la société civile. Et parmi les activités phares de cet événement, l’organisation d’un colloque international autour du thème «Le cinéma et les médias audiovisuels».

Des spécialistes et chercheurs méditerranéens y prendront part pour échanger leurs idées et partager leur expérience avec l’assistance. Il est en outre prévu trois tables rondes, dont les thèmes porteront respectivement sur le «Cinéma et environnement», «Cinéma et cité» et «Les problèmes de la production au Maroc».

Les travaux de cette édition se distinguent aussi par l’organisation des ateliers et stages au profit des élèves des différents établissements scolaires de la ville. Le programme comporte également des master class, prévues d’être animées par des cinéastes méditerranéens. Lesquels y présenteront leurs propres expériences et celles de leurs pays respectifs.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *