La Hayha music en continu

Le groupe de Hayha music « Hoba Hoba Spirit » prépare son troisième album. Cela fait près de deux semaines que ce groupe casablancais, dirigé entre autres par Nabyl Guennouni et Réda Allali, est en enregistrement dans un studio du Maârif. Il ne reste plus qu’une semaine et l’album de douze titres intitulé « Trabando » sera fin prêt pour sa sortie mondiale en mars 2007.
La sortie de cet album sera suivie d’une tournée internationale. Selon les membres du groupe, cet album se situe dans la continuité de « Blad Skyzo » paru en 2005. Il semble s’inscrire, en effet, dans la même démarche artistique du groupe. Un style qui allie fiesta et engagement. Après avoir exploré tous les genres musicaux : rai,  folk, rock et même le chaâbi, les Hoba Hoba Spirit, l’un des premiers groupes de musique urbaine au Maroc, se sont frayés leur propre chemin. Et ils en sont satisfaits. «C’est vrai que nous ne sommes pas bien placés pour juger notre musique, ni de son évolution, mais néanmoins, nous sommes contents de notre travail», affirme Réda Allali. Pour cet homme qui fait partie des membres fondateurs, il est nécessaire que ce groupe édite des disques pour affirmer son existence. «L’essentiel est que le public puisse nous écouter et découvrir notre style et peu importe comment il le fait», précise-t-il en faisant allusion au phénomène du piratage. Il semble ne pas y être opposé. «Le plus important, c’est qu’on soit écoutés», renchérit-il. «En dépit des contraintes humaines et financières, on ne compte pas baisser les bras, on progresse toujours», précise-t-il. Une fois leur album achevé, les Hoba Hoba Spirit penseront au prochain. Cette démarche évolutive fait partie de la philosophie du groupe. «Nous adorons la scène. Nous ne pouvons pas nous en éloigner, et pour cette même raison, on ne s’arrête jamais de produire», indique un autre membre du groupe. Pour ceux qui ne les connaissent pas, Hoba Hoba Spirit a été sacré «Révélation 2003» au Festival d’Essaouira où il avait fait un tabac. Les magazines de musique se sont, depuis lors, intéressés à ce groupe en constante évolution.
A en croire Réda Allali, la tournée effectuée en Belgique en septembre dernier, a eu des échos favorables. «Lorsqu’on se produit en Europe, on n’a pas cette étiquette d’artistes marocains et cela nous arrange», conclut-il.

Changement de percussionniste

Le musicien Oubiz a quitté Hoba Hoba Spirit. Il a été remplacé par le percussionniste Othman Hmimar qui était aux côtés de Barry et d’Askoury. A en croire les membres de Hoba Hoba Spirit, Othmane s’est rapidement intégré à l’équipe et donné le meilleur de lui-même .

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *