La littérature féminine face à la mondialisation

La littérature féminine face à la mondialisation

Faire connaître les écrits de femmes sur les deux rives de la Méditerranée, et faire connaître leurs principales caractéristiques, tel est l’objectif de la 3ème édition du Festival méditerranéen des écrits de femmes qui aura lieu les 17, 18, 19 mars à Rabat. «Cette manifestation dédiée uniquement aux créations féminines revient une fois encore, pour parler de cette plume qui brise les tabous et s’émancipe par rapport à toutes les formes de servitude et de discrimination. Ainsi cette manifestation revient aussi pour reparler de ces écrits qui expriment les pensées des femmes, traduisent leurs attentes et tracent leurs horizons», a indiqué Hayat Dinia présidente de l’Association le Féminin pluriel. Et d’ajouter : «À travers ce festival, nous voulons offrir aux jeunes talents une plate-forme qui leur permet de s’exprimer et d’échanger leurs expériences en matière d’écriture, ainsi mettre en place à terme, une instance permanente pour canaliser et développer ces échanges». Plus de 50 femmes écrivaines viennent de dix pays pour participer à cet événement culturel, notamment la France, l’Espagne, le Grèce, la Turquie, l’Arabie Saoudite, la Jordanie, le Maroc et d’autres. Ces femmes auront l’occasion de présenter une multitude de créations : romans, nouvelles, pièces de théâtre, poèmes ou textos. Consciente que la mondialisation effrénée agit sur tout et partout, l’Association le Féminin pluriel souhaiterait mesurer son impact sur les écrits des femmes et propose, dans ce cadre, pour cette édition du FMEF le thème «Écrits de femmes et mondialisation». «Au cœur de cette mouvance, l’écrit des femmes se modifie, se restructure, bouscule, ose et s’affirme, guidé en cela par la marche forcée de la mondialisation. Il revendique les différentes parts de l’identité et du corps de la femme, englouties pendant des millénaires, dans le corps social, et construit ainsi l’espace de leur féminité», a confié à ALM Mme.Dinia. Six axes principales seront traités durant les trois jours de cette 3ème édition. Le premier axe consiste à traiter trois points fondamentaux : l’impact du nouveau statut juridique sur l’imaginaire féminin, les écrits de femmes et les nouvelles technologies (N.T.C.I.) et les écrits de femmes entre le poids de la tradition et l’ombre de la mondialisation. Le deuxième espace sera dédié à la présentation et signatures d’ouvrages. Le troisième espace sera consacré aux poétesses féminines, le quatrième autour de «Ma 1ère nouvelle», alors que le cinquième axe se penchera sur une rencontre autour d’un auteur. Quant au dernier axe, il sera réservé au cinéma féminin. Dans ce cadre, un hommage sera dédié à la réalisatrice Farida Belyazid avec une projection de son long métrage «Secret de famille».

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *