La Lituanie rend un ultime hommage aux soldats de Napoléon

Les restes des 3.000 soldats retrouvés en 2001 dans une fosse commune ont été enterrés récemment dans la discrétion après avoir été examinés par les chercheurs en quête d’informations sur la plus dure des conquêtes lancées par l’empereur français. "Après deux cents ans, nous nous inclinons en hommage aux soldats de la grande armée française", a déclaré le ministre lituanien de la Défense Linas Linkevicius lors de la cérémonie commémorative à Vilnius.
"Ils sont venus en libérateurs et ont apporté le sentiment de la liberté à une Lituanie oppressée par la Russie, mais plus tard Vilnius est devenu le témoin de leur souffrance", a-t-il ajouté.
Sur un demi-million de soldats de la Grande Armée que Napoléon avait conduits pour combattre la Russie en été 1812, seuls 40.000 en sont revenus l’année suivante. Les autres sont morts sur les champs de bataille, mais surtout de froid et d’épuisement. À Vilnius, les soldats de Napoléon avaient été enterrés dans le fossé qu’ils avaient eux-mêmes creusé durant leur avancée vers la capitale de l’empire russe, Moscou, selon les chercheurs.
Le charnier de Vilnius avait été découvert en octobre 2001 par les ouvriers d’un chantier de construction d’un nouveau quartier sur la place d’une ancienne base militaire. Les soldats de Napoléon ont récemment été inhumés dans le cimetière d’Antakalnis où reposent les plus célèbres Lituaniens. L’ambassadeur de France en Lituanie Jean Bernard Hart a remercié la Lituanie pour son aide lors des funérailles des soldats de la Grande Armée. " L’examen, par les chercheurs, de la fosse où ont été trouvés les corps a fourni de nouvelles informations sur l’armée de Napoléon. "Parmi les restes, il y avaient celles de 37 femmes, ce qui confirme le fait que les femmes faisaient également partie de l’armée napoléonienne, comme infirmières, marchandes, et femmes de service", a déclaré Virgilijus Pugaciauskas de l’Institut lituanien de l’Histoire.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *