«La ménagerie mécanique» à l’IF Meknès

Après le succès du Frigoscope, exposition de frigos, qui a fait le bonheur des petits comme des grands lors de la quatrième édition du Festival international du cinéma d’animation de Meknès (FICAM), l’Office des phabricants d’univers singuliers (O.P.U.S) revient avec son spectacle «La ménagerie mécanique».
Ce spectacle est un hommage à «tous les inspirés du bord des routes», bricoleurs du dimanche et créateurs de «choses de rien», inventeurs sans le savoir de l’une des nombreuses aspérités d’un art qu’on appelle «art brut». Imaginé par l’O.P.U.S, qui rassemble des artistes venant du théâtre et des arts plastiques, ce spectacle raconte la vraie-fausse histoire d’André Durupt, un retraité qui, à partir de matériaux de récupération, se mit à fabriquer des animaux mécaniques pour faire rêver les habitants de son village et prolonger les souvenirs qu’ils avaient. Du pingouin pétomane aux hirondelles équilibristes, le Conservatoire des Curiosités s’est attaché à restaurer une incroyable «collection d’animaux».
Ce conservatoire est un musée fictif et itinérant, conçu par l’O.P.U.S et destiné à présenter un certain nombre de collections singulières qui ont pour point commun d’être l’oeuvre d’artistes purement fictifs et imaginaires, comme André Durupt. Aujourd’hui, des comédiens, passeurs entre réel et imaginaire, introduisent le spectateur dans ce petit monde singulier, à travers une visite guidée de ce cabinet de curiosités.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *