La mise en réseau des gîtes touristiques : Enjeux et apports

La mise en réseau des gîtes touristiques : Enjeux et apports

En initiant, il y a six ans, une politique de promotion de la création de la micro-industrie touristique, le conseil régional du Souss-Massa-Drâa avait donné naissance à une nouvelle stratégie économique de promotion de son arrière-plan et de ses richesses. Une vraie plate-forme de petits projets touristiques commençait à se développer au niveau des différentes parties de la région pour atteindre 71 projets d’un investissement global de 150,06 millions de dirhams. Les projets mis en place ont ainsi permis la création de 175 emplois fixes et durables. Via le fonds dédié à ce programme de développement de la micro-industrie touristique, le conseil régional du SMD affichait alors sa volonté de faire des petits projets une vraie locomotive de développement de la région. Cependant, les enjeux ne manquaient pas. Les projets, fraîchement installés en grande partie dans le milieu rural, devaient commercialiser leurs produits et se faire connaître. Alors, comment attirer une nouvelle clientèle et booster les recettes? Comment commercialiser son produit ? Les chefs de projets se trouvaient devant de nouveaux défis du marché. La coopération décentralisée entre la région de l’Hérault et la région de SMD a ainsi apporté une réponse concrète. En effet, cette coopération a mis l’accent sur le volet de la promotion touristique. Ceci via l’appui méthodologique pour la mise en réseau et la commercialisation des structures d’accueil en hébergement sur le territoire du SMD. En prenant pour modèle les Gîtes de France, le conseil régional voulait mettre en réseau les structures d’accueil, d’hébergement –gîtes et auberges de la région- dont celles qui ont bénéficié du programme régional de développement de la micro–industrie. Ce projet s’appuiera sur l’expérience du département de l’Hérault dans la promotion du développement des produits touristiques liés au tourisme intégré (hébergement, activités et produits du terroir). L’objectif étant de structurer des offres de qualité et de faciliter la création d’une plate-forme de regroupement de l’offre complétée par un affichage des disponibilités pouvant aller jusqu’à la commercialisation. Pour ce faire une phase de diagnostic s’imposait. «Nous avons déjà fait une visite de sensibilisation. Notre objectif est d’accompagner ces acteurs au-delà de la simple commercialisation. Car grâce à la technologie, ils peuvent aujourd’hui se promouvoir collectivement via un réseau qui regroupe des sites qui s’emboîtent. Ce qui permet de regrouper l’offre, la rendre plus accessible sur le net et d’afficher les disponibilités de réservation sur l’ensemble du réseau. Cette stratégie permet de convaincre le touriste, de mettre en place des outils et descriptifs de vente. C’est un moyen efficace de commercialisation. En même temps, la mise en réseau permet également aux acteurs regroupés dans ce réseau de rester en contact et de travailler en collaboration», souligne Dominique Dupeyroux, directeur de l’association des Gîtes de France Hérault. En déterminant les modalités d’appui à la mise en réseau de ces structures d’accueil touristique, des séminaires ont été alors donnés au niveau de la région de SMD avec la coopération des Héraultais. Des séminaires ayant porté sur plusieurs volets liés à la mise en place de ce réseau notamment sur la qualification de l’offre, l’harmonisation des descriptifs, la gestion de l’information, les supports de communication et l’évaluation de la démarche à suivre. Ceci afin d’aboutir au travail en réseau pour la conception d’un produit fini «hébergement» au profit de 70 propriétaires des gîtes et animateurs du réseau et d’une démarche qualité partagée. Signalons qu’une nouvelle formation est programmée pour le mois de mai. Les objectifs de cette formation étant de permettre aux acteurs dans ce réseau d’acquérir les notions pour la réalisation d’hébergement adapté à la clientèle spécifique du tourisme rural et d’opérer en réseau dans le cadre d’une approche territoriale «emboîtée» du local au régional. L’hébergement étant le générateur principal des retombées économiques dans l’économie touristique. Cette formation développer, de ce fait, les complémentarités des offres en hébergement. Il est à signaler, dans le même cadre, que IBM Corporate Service avait mis au service du conseil régional une équipe de consultants spécialisés dans plusieurs domaines d’activités pour la mise en place d’un plan de communication pour le compte du conseil régional. Et dont figure la mise en réseau des projets subventionnés dans le cadre du fonds de la micro-industrie touristique. La mise en réseau des structures d’accueil et d’hébergement sur le territoire du SMD apportera, certes, une meilleure structuration et commercialisation des produits et services touristiques des différents projets de la micro-industrie touristique. L’expérience des gîtes de France est un modèle témoignant de l’efficacité de la mise en réseau. Il regroupe 40.000 gîtes, 35 000 propriétaires et réalise un chiffre d’affaires direct de 160.000.000 par an.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *