La planète orpheline en 2009 après la mort de Jackson

L’année 2009 a vu s’éteindre brutalement l’étoile de Michael Jackson et apparaître celle de la chanteuse écossaise Susan Boyle, tandis que Roman Polanski était rattrapé par une vieille affaire de mœurs et que Tiger Woods perdait son statut de star irréprochable. Michael Jackson voulait juste dormir, oublier pendant quelques heures les millions de fans attendant fébrilement son retour sur scène à Londres, le 13 juillet, après dix ans de scandales et de silence. Mais le 25 juin, son cocktail de médicaments quasi-quotidien, destiné à trouver le sommeil, lui a été fatal. A 14h26, la mort du «roi de la pop» est prononcée au centre médical de l’université de Californie à Los Angeles et crée une onde de choc sur la planète. Les mois suivants seront à la démesure de l’ex-enfant prodige: un hommage à Los Angeles suivi par des millions de fans dans le monde, un enterrement organisé plus de deux mois après le décès et un film sur le dernier spectacle préparé par l’artiste, qui rafle 250 millions de dollars. Mais le feuilleton le plus long – et toujours en cours – reste l’enquête sur la mort du chanteur, qualifiée d’homicide par la police. Si la cause est clairement identifiée, un mélange mortel de médicaments, les enquêteurs se demandent encore s’ils doivent poursuivre le médecin de la star, Conrad Murray. 2010 devra aussi compter avec Michael Jackson, la police ayant averti qu’elle ne prendrait aucune décision sur d’éventuelles poursuites avant plusieurs mois.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *