La première formation sur la conservation et la gestion des sites archéologiques a démarré mardi : Pour une renaissance de Volubilis

La première formation sur la conservation et la gestion des sites  archéologiques a démarré mardi : Pour une renaissance de Volubilis

Le site de Volubilis s’apprête à recevoir des cours de haut niveau à l’instar de ceux programmés dans le cadre de Mosaikon par la direction du patrimoine et le Getty Institute.

Le coup d’envoi des formations sur la conservation et la gestion des sites archéologiques a été donné mardi sur le site historique Volubilis.

Organisées par la direction du patrimoine culturel, en partenariat avec plusieurs organisations internationales dont le Getty Conservation Institute et la Fondation Getty, ces formations se dérouleront jusqu’au 19 mai. Inscrit dans le cadre du Mosaikon, un programme régional de cinq ans dédié à la conservation des mosaïques dans les régions du sud et de l’est de la Méditerranée, ce programme a pour objectif d’améliorer la capacité de la région en matière de conservation, d’entretien, et de mise en valeur des mosaïques. «Mosaikon a déjà été déployé dans plusieurs sites du monde, il se considère parmi les plus importants programmes. Le choix du site Volubilis pour accueillir cette formation pour traduire la richesse et la spécificité de ce site comportant des mosaïques d’une valeur importante sur le plan national et international», a indiqué Mohamed Laâraj, ministre de la culture et de la communication, lors d’un point de presse organisé à Meknès à l’occasion de l’ouverture de ce programme. En effet, le programme est composé de deux ateliers. Le premier est dédié à la conservation et à la restauration des mosaïques in situ. Quant au deuxième, il est centré sur la gestion des sites archéologiques comportant des mosaïques. Le premier cours permettra de former dix fonctionnaires du ministère de la culture œuvrant dans le domaine du patrimoine sur la restauration des mosaïques, il s’échelonnera sur 2 ans. Le programme comportera 4 modules à contenu théorique et pratique. Le deuxième cours vise, quant à lui, les gestionnaires des sites archéologiques au Maroc et à l’étranger. Il permettra d’accompagner, durant 3 semaines, 23 gestionnaires de patrimoine culturel issus de 7 pays pour approfondir leurs connaissances et leurs capacités de gestion.

Un aménagement de 25 millions DH

Vu sa valeur patrimoniale, archéologique et historique et grâce à son infrastructure d’accueil, l’aménagement du site a nécessité 25 millions de dirhams au ministère de la culture. Il était depuis toujours le terrain de prédilection pour former les stagiaires marocains sur les méthodes de fouilles archéologiques. Accueillir les cours du programme Mosaikon s’inscrit dans la continuité de la mission du site en matière de formation et de renforcement du potentiel scientifique des restaurateurs, conservateurs et gestionnaires des sites archéologiques, des monuments historiques et des établissements muséographiques. Grâce à la variété et la richesse de ses vestiges ainsi que la qualité et l’ampleur du travail qui s’y déroule, le site de Volubilis s’apprête à recevoir des cours de haut niveau à l’instar de ceux programmés dans le cadre de Mosaikon par la direction du patrimoine et le Getty Institute.

Un centre d’interprétation au sein du site Volubilis

Le centre d’interprétation du site archéologique a ouvert il y a un mois. Il a été conçu dans l’esprit de préserver la perspective du site de façon à ne pas constituer un obstacle visuel dans le paysage. Il couvre une surface d’exposition de plus de 1.300m2. Il fait partie d’un ensemble architectural édifié à l’entrée du site sur 200 m de longueur pour répondre aux besoins de gestion, d’accueil et d’interprétation. Le centre expose des œuvres archéologiques issues du site et des documents d’archives originaux. Il intègre des outils dynamiques d’exposition et d’interprétation (supports, audio, visuels, photographies, cartographies). Les espaces d’exposition incluant trois espaces : espace d’introduction à la visite (passage à l’entrée principale et les ruines du site), espace d’immersion et un espace d’approfondissement. En effet, la création de ce centre a pour objectif de mettre en lumière et valoriser le site archéologique de Volubilis, sa civilisation, son histoire, son économie, son urbanisme, son territoire, ses biens archéologiques, les cultures et les croyances de sa population. «Ce centre a également pour objectif de sensibiliser les visiteurs à s’intéresser davantage à la protection et à la sauvegarde de leur patrimoine. Il vise à augmenter le nombre des visiteurs et améliorer les rentrées économiques pour le site et pour toute sa région à travers des expositions inédites et des renseignements pertinents. Il accueille chaque jour plus de 400 visiteurs», souligne Mustapha Atki, conservateur de ce site.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *