La réalité culturelle de Casablanca

Les personnes qui ont animé la table-ronde publique, organisée mardi dernier au lycée Lyautey, ont rappelé cette réalité. Il fallait le faire dans un débat dont le thème est «quelles cultures pour Casablanca ?» Tous les intervenants ont dressé un portrait peu avantageux de la ville culturelle à Casa.
Pour Simon Lévy, la ville doit avant tout préserver sa culture pluraliste. Il a souligné à cet égard le rôle joué par le musée du judaïsme. Le poète Mostafa Nissabouri a rappelé, quant à lui, que Casablanca a été une ville fertile pour l’expansion de formes culturelles modernes.
En matière de musique, le rôle joué par Nass El Ghiwane est reconnu par tous. Pareil pour le théâtre et les innovations introduites par Tayeb Saddiki. La ville a vu aussi la création d’une revue qui a marqué d’une empreinte indélébile la culture marocaine : « Souffles ». Le Wali de Casablanca, Driss Benhima, a souligné pour sa part que la culture est une nécessité et non pas un luxe. Il a reconnu l’indigence des équipements culturels dans la ville. Ce constat a été également établi par le cinéaste Abdelhaï Laraki qui en a appelé aux forces actives de la ville pour la nourrir d’événements culturels, en dehors des institutions.
Bichre Bennani, directeur des éditions Tarik, a tiré la sonnette d’alarme pour attirer l’attention du public sur le peu de librairies et de bibliothèques qui subsistent à Casablanca. Il a rappelé qu’il existait pendant les années soixante une librairie pour 100 000 habitants.
Actuellement, il en existe une pour 1 million. En d’autres termes, il ne reste plus que 5 vraies librairies dans la ville. La lecture n’est guère encouragée. Et il ne faut pas compter sur les bibliothèques municipales qui ressemblent plus à des salles de travail qu’à des espaces vivants du livre. L’amer constat des différents intervenants fait de Casablanca une ville aux potentialités culturelles incomparables, mais qui demeurent très peu exploitées.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *