La saison théâtrale s’ouvre au public

La saison théâtrale s’ouvre au public

L’ouverture de la saison théâtrale 2006-2007 aura lieu le 1er octobre prochain. La cérémonie inaugurale sera marquée par la présentation de deux pièces de théâtre : « L’os » de Bousselham Daïf et « Arih »  de la troupe Fadae Al Liouae. La première pièce de ce metteur en scène meknassi a été adaptée du conte africain du même nom écrit par Bijou Diop. «Ce travail est une recherche sur le conte africain, j’ai donc adapté le texte de ce conteur sénégalais », déclare Bousselham Daïf. Il précise également que cette pièce n’est pas adaptée aux espaces clos. Elle convient plutôt aux endroits en plein air. «Pour respecter la tradition de l’auteur africain, cette pièce doit être jouée en plein air et interagir avec le public», note-t-il. Pour la musique, le metteur en scène a aussi fait dans l’innovation. Il a tenu à être fidèle à son travail de recherche en collaborant avec un musicien africain. «Nous avons voulu à ce que la musique de la pièce ne soit pas folklorique et qu’elle soit recherchée au niveau même du langage», ajoute le metteur en scène. Les comédiens qui jouent dans la pièce en question sont tous des lauréats de l’Institut. Ils sont au nombre de quatre. Parmi les noms, on peut citer Hicham Ismaïli et Farida Bouazzaoui. Le public aura l’occasion de découvrir la deuxième présentation en avant-première de « L’os » de la troupe régionale de Meknès. La première a eu lieu le 27 juillet dernier au site historique des greniers de Moulay Ismaël», souligne Bousselham Daïf. L’autre pièce « Arrih» de la troupe casablancaise « Fadae Al Liouae » a bénéficié de la subvention du Fonds national de l’aide théâtrale. Concernant l’année 2006-2007, le verdict n’a pas encore été livré. Ce sera fait tout de suite après l’ouverture de la saison théâtrale, c’est-à-dire vers la fin du mois d’octobre. D’après des sources proches de la direction des arts au ministère de la Culture, il existe en tout et pour tout 25 pièces. Le budget alloué cette année à l’aide est de 3 millions de DH. 


 Les dernières troupes subventionnées


Durant la saison dernière 2005-2006, le Fonds national d’aide au théâtre créé en 2000 a débloqué un budget de 3.130.000 de dirhams pour la subvention de pièces théâtrales. La plupart des troupes bénéficiaires font partie de la région Rabat-Casablanca. Dans la liste des troupes de Rabat subventionnées figurent entres autres : «L’atelier Aphrodite» pour sa pièce «Nostalgia», mise en scène d’Abdelmajid Haouass, «Pandart» pour sa pièce «H’na tah allié» (mise en scène de Messaoud Bouhcine) et enfin «Masrah Al Qasaba» pour «Le Carnaval» mise en scène d’Amin Benyoub.  Du côté de  Casablanca, on retient la troupe «Masrah Dar Beïda» dirigée par Hamid Basket, Masrah Badaoui 65», et «Fadae Al Liouae» pour la  création artistique (Arrih). Toutes ces troupes citées étaient appelées à donner un total de dix représentations par an. C’est la condition sine qua non pour bénéficier de la troisième et dernière tranche de l’aide financière de l’Etat. C’est du moins ce que stipule clairement la loi organisant l’octroi de l’aide publique au théâtre. D’après cette même loi, les troupes subventionnées sont obligées de fournir des justificatifs par écrit à la Commission nationale d’aide au théâtre pour prouver qu’elles ont effectivement donné les dix représentations programmées pour la saison.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *