La vague verte se déchaîne

La vague verte se déchaîne

«Penser écolo» est le devoir de chaque citoyen du monde. L’enjeu étant d’assurer une planète saine ou écologiquement parlant «une planète verte». Réchauffement climatique, dégradation de la couche d’ozone, désertification pollution, mauvaise exploitation des ressources, pénuries d’eau… Tous ces facteurs constituent une menace majeure pour les terriens. Cette dégradation est une problématique à double tranchant. Les modes de production et de consommation générés par les êtres humains nuisent massivement à l’environnement. En évoquant cette thématique, un mot clé se met en relief, celui des «énergies renouvelables». Il s’agit des énergies régénérées spontanément. Elles sont issues des sources naturelles plus ou moins éternelles  tels que le soleil, le vent, l’eau et l’électricité. Les éléments susmentionnés procèdent à la création des énergies éolienne, hydraulique, mécanique, électrique-magnétique ou biomasse. Les énergies renouvelables représentent une solution bénéfique pour le maintien de l’environnement.
Les avantages de ce genre d’usage sont innombrables. En cas d’accident, l’impact est maîtrisable. Les déchets produits suite à l’usage de ces énergies sont des déchets de démantèlement des installations de production en fin de vie. Par contre le gaz à effet de serre est presque nul. Avec cette nouvelle pensée, la notion d’écologie s’est convertie en mouvement social. L’objectif consiste à ancrer une culture civique pour limiter le processus de dégradation causée par le flux industriel. Outre les déchets industriels, les transports constituent la première cause de pollution. Les milliers de véhicules, circulant dans les différentes artères des villes, se multiplieront dans les cinquante années à venir. Une asphyxie qui se confirme précocement. Par conséquent, l’endommagement sera néfaste pour l’écologie. Comme alternative, les dernières innovations des motoristes ont donné naissance à «la voiture écolo». Ce sont des automobiles hybrides qui respectent l’environnement en gardant les performances des voitures de «l’ancien temps». En parallèle, de nouvelles tendances ont vu le jour, mais cette fois-ci dans le domaine de l’immobilier. Des demeures «bios» sont désormais repérables dans divers pays. Ces maisons peu polluantes doivent impérativement répondre à des règles strictes de réglementation thermique pour recouvrir un nombre de matériaux d’isolation et de chauffage en guise d’assurer le maximum d’énergie. Ceci est une bonne solution. Au Maroc, nous n’avons pas encore atteint un niveau avancé dans le domaine écologique. Par contre, le gouvernement et le milieu associatif travaillent d’arrache-pied pour cesser le développement d’une crise environnementale mondiale. Sur le plan national, des lueurs optimistes s’instillent en vue de favoriser un Maroc vert.
La présence du secrétariat d’Etat chargé de l’Eau et de l’Environnement en est une preuve consistante. Pareillement, le Maroc est actuellement doté du centre marocain de production propre, ainsi qu’une station d’épuration des eaux usées à Marrakech.
Le nouveau-né du monde environnemental, la mise en place de l’Initiative Gréco qui promeut la production propre et la compétitivité verte. C’est prometteur ! Par ailleurs, l’écologie doit être prise en compte à partir de vos intérieurs. Si vous croyez être à l’abri, vous vous trompez. À la maison, vous êtes plus exposé à la pollution. Il est primordial de changer ses habitudes. Apprenez à réduire la consommation des lampes. Mettre son ordinateur en veille est une bêtise en soi. En veille, ils consomment autant d’énergie en 24 heures qu’en trois heures normales. Optez pour la douche au lieu du bain pour consommer 18 litres à la place de 150 litres. Brosser ses dents peut être écolo. Au lieu de laisser le robinet ouvert durant les 3 minutes du brossage (écoulement d’une moyenne de 36 litres), servez-vous d’un petit verre. Pour les fumeurs, jeter les mégots dans son propre jardin est nuisible. Il faut savoir que la cigarette ne se dégrade qu’après 2 ans. De même, pensez à aérer régulièrement votre maison. Un petit geste pour évacuer la pollution sans oublier d’ajouter des plantes vertes. En suivant ces instructions, votre attitude «écolo» sera l’alliée de votre santé.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *