La ville de Salé adopte la rock attitude

La ville de Salé adopte la rock attitude

Le premier festival «3, 2, 1, Rock Salé» se poursuit. Après quatre concerts de tonnerre les 2 et 3 octobre, les Slaouis auront droit à d’autres. Des groupes émergeants venus d’Allemagne, d’Espagne, et du Maroc enflammeront la scène du Centre culturel Mohamed Hajji encore durant les deux prochains week-ends.
Cet événement est organisé par l’ambassade d’Espagne, le Goethe-Institut et l’Association «EAC-L’Boulvart», en collaboration avec le ministère de la Culture et l’Institut Cervantes. «Rock Salé» est destiné à présenter au jeune public de Salé les dernières tendances musicales actuelles des trois pays participants. «Une expérience nouvelle, qui peut être le début de prochaines collaborations», selon les initiateurs. Ainsi est prévu vendredi 16 octobre le concert du jeune groupe madrilène de world music « Fritangas».
Les Fritangas dévoileront leur répertoire riche aux influences, établies entre ska, rock, reggae mais aussi des sons et rythmiques afro-latines. Ils serons suivis du groupe gadiri «Mouja Vibration» qui a remporté le premier Prix dans la catégorie fusion lors de la dernière édition du Tremplin L’Boulevard. Samedi 17 octobre, c’est la fête avec le groupe berlinois Los Bomberos De Monte Cruz. Une formation qui cultive un style festif, un mélange métropolitain de flamenco rock et de sonorités latinos de l’Andalousie à Rio de Janeiro. Agadir nous gratifiera une deuxième fois avec un groupe qui promet. «Sahara Génération» (2ème Prix Trenplin 2007), une formation  de  fusion  créée en 2004 et dont  les  influences balaient  la musique  amazighe, le  raï, le reggae et le Chaâbi. «Rock Salé» propose d’entamer le deuxième week-end avec le chanteur espagnol de blues «Naco Goni» vendredi 23 octobre. Son harmonica aux lèvres depuis son enfance, Ñaco Goñi est ce qu’on peut décemment appeler «un puriste du blues». Il s’est produit avec  des légendes  comme Frank Zappa ou encore Chuck Berry. Le groupe casablancais de métal «Vicious Vision» prendra le relais avec des reprises en compos, un style qui va du Power Trash au Death Metal avec une lointaine  touche Rock’n Roll. Le «Rock Salé» sera clôturé samedi 24 octobre avec les groupes «Berlinska Droha» et «Settat Fusion» .
Le style de «Berlinska Dróha», est inclassable et original : du punk mêlé au violon et au piano, des textes politiques en combinaison avec le folk du peuple sorbe, une ethnie originaire d’une région 200 km au sud est de Berlin. Pour sa part, l’école  musicale des Settat  Fusion est  faite  de  musique traditionnelle marocaine, de  pop  reggae et de rock.
A noter que pour les curieux ou ceux qui ne trouveront pas leur place au Centre culturel «Mohamed Hajji», une projection simultanée sur écran géant et en plein air est prévue.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *