Laâyoune: La poésie hassanie à l’honneur

Laâyoune: La poésie hassanie à l’honneur

Le Conseil national des droits de l’Homme (CRDH) section de Laâyoune-Smara a récemment  organisé à Laâyoune une cérémonie de présentation du recueil du poète hassani Feu Mahjoub Oueld Attayeb Oueld Yara, en vue de contribuer à la promotion du patrimoine hassani conformément aux dispositions de la nouvelle Constitution, comme étant un des leviers de l’identité culturelle nationale.

Cette rencontre, qui s’inscrit dans le cadre de la stratégie visant à préserver la mémoire culturelle et le patrimoine culturel matériel et immatériel de la région, a pour objectif de rendre hommage aux symboles de la culture sahraouie, de perpétuer leur mémoire et d’archiver leurs œuvres dans la perspective d’enrichir la bibliothèque sahraouie.
La signature de ce recueil vient faire connaître le patrimoine marocain sahraoui fortement imprégné de la culture hassanie et sa poésie, qui constituent une des expressions de la tradition orale bien vivante et jalousement gardée et qui continuent de meubler le quotidien des habitants des provinces méridionales du Royaume. Le programme de cette rencontre qui s’est déroulée dans un hôtel à Laâyoune a compris des lectures de poèmes du recueil, des témoignages sur le poète et des interventions de poètes qui ont mis en relief les caractéristiques artistiques de la poésie hassanie, les différentes thématiques de la poésie de Mahjoub Oueld Attayeb ainsi que le rôle de la poésie hassanie et sa capacité à refléter les préoccupations de la population.
Selon les intervenants lors de cette cérémonie, le patrimoine culturel sahraoui n’est pas l’apanage des seuls habitants des provinces du Sud mais appartient à toute la nation, d’où la nécessité de l’implication de l’ensemble des acteurs dans la promotion de la culture hassanie et de toutes les composantes de l’identité nationale. D’après eux, il est nécessaire de mettre en valeur la poésie hassanie comme un art pouvant traiter les problèmes et les démarches quotidiens des habitants au Sud du Royaume, et qui a suscité pendant des décennies la fierté des populations de ces provinces.

A noter que la poésie hassanie est remplie de termes communément utilisés en arabe standard, ou en phrases significatives, en plus d’emprunts lexicologiques d’autres langues, des dits prophétiques, des sourates coraniques, ainsi que de la poésie arabe de toutes les époques.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *