Laâyoune se découvre une magie

Laâyoune se découvre une magie

La magie est de retour à Laâyoune. La deuxième édition du Festival international de la magie de Laâyoune aura lieu du 18 au 23 novembre. «C’est pour donner du plaisir aux enfants et aux adultes de cette région qu’on organise ce festival. Cette manifestation a pour objectif de rendre accessible l’art de rêver avec les plus grands Magiciens internationaux», a déclaré Baby Dahan, président du festival lors d’une conférence de presse tenue lundi soir à Casablanca.
«Nous avons été sollicités par plusieurs grandes villes du Maroc notamment Rabat, Casa et Tanger. Mais nous avons choisi d’organiser ce festival à Laâyoune», a-t-il ajouté. La deuxième édition du Festival international de la magie de Laâyoune connaîtra la participation de grands artistes en provenance notamment de la France, du Maroc, de l’Espagne et de la Chine, et qui durant six jours transporteront le public dans un monde de rêve et de féerie. Ainsi cette manifestation prévoit du 20 au 22 novembre pour la population de Laâyoune, deux spectacles par jour, au Palais des congrès et sur la grande place, deux lieux dont la capacité d’accueil peut atteindre quelque dix mille spectateurs.
Est  également prévue l’organisation d’une tournée régionale de trois jours qui fera escale à Boujdour (18 octobre), Boukraâ (19 octobre) et Tarfaya (23 octobre), et où les spectacles y seront donnés gratuitement à la population de ces trois villes.
Concernant les magiciens présents à cette 2ème édition du festival, on note  trois Français notamment Bertran Lotth, Kamyléon et Jérome Murat. «Les spectacles  de grande illusion de Bertran Lotth sont toujours, grâce à une inventivité toujours renouvelée et à la précision millimétrique de leur mise en œuvre, le clou des animations. Kamyléon est un artiste passionné de l’art de la magie qui a réussi à créer l’un des numéros de grande illusion les plus impressionnants. Le numéro de la statue vivante de Jérome Murat a fait le tour du monde», indiquent les organisateurs.  L’Espagne  sera présente pour faire entrevoir les sortilèges de ses nuits avec Juan Mayoral. Le Maroc n’est pas en reste, représenté par Milou, «le premier émerveillé par ses tours ! Son sourire et la sympathie qu’il dégage sont irrésistiblement contagieux». Enfin, «cette année olympique, magistralement orchestrée par la Chine, nous fournissait l’occasion de découvrir l’art millénaire d’un pays qui a tout inventé et nous surprendra par la grâce  et la dextérité inouïe de sa magicienne Huang Zhen», a déclare Baby Dahan. Pour rappel, la première édition du Festival international de la magie de Laâyoune avait drainé quelque 8.000 spectateurs pendant 3 jours. Cette année, les organisateurs ont pris le pari de dépasser les 50 mille spectateurs. Que la magie opère à Laâyoune.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *