L’Académie du Royaume du Maroc rend hommage à Léopold Sédar Senghor

L’Académie du Royaume du Maroc rend hommage à Léopold Sédar Senghor

L’Académie du Royaume du Maroc participe au programme d’animation culturelle «Afrique en Capitale». En partenariat avec plusieurs institutions, l’Académie organise deux rencontres inédites. D’abord, l’organisation d’une journée d’hommage à l’intellectuel Léopold Sédar Senghor prévue le  27 avril.

«C’est une personnalité qui n’est plus à présenter. Il était membre efficace et efficient de l’Académie. C’est un grand artiste qui s’est  intéressé à tous les arts, à la peinture et à la musique africaine», a indiqué à ce sujet Abdeljalil Lahjomri, secrétaire perpétuel de l’Académie du Royaume du Maroc, lors d’une conférence de presse organisée à l’Académie pour présenter cet événement. Et d’ajouter que «lors de cette journée, des chercheurs nationaux et internationaux analyseront la portée et l’envergure de l’œuvre poétique, philosophique et culturelle de Senghor. La pensée de cet intellectuel sera appréhendée à partir de concepts clefs comme la négritude, la créolité ou la liberté».

Mehdi Qotbi a témoigné pour sa part que «Léopold Sédar Senghor est un sculpteur des mots. C’est un homme de vision et une personnalité préoccupée par toutes les créations artistiques». D’après les organisateurs, la journée consacrée à Léopold Sédar Senghor sera dédiée aux débats et aux échanges. Ils porteront également sur les préoccupations et les réflexions politiques majeures de Senghor concernant la protection des droits de l’Homme, l’éducation et la culture. D’autant plus que cette journée sera clôturée par un récital poétique et musical organisé autour de l’œuvre de cet intellectuel, avec la participation d’une sélection d’artistes.

Outre cet hommage, l’Académie du Royaume abritera le 26 avril une table ronde dédiée à la recherche scientifique sur l’Afrique. Cette rencontre réunira plusieurs doctorants marocains travaillant sur des problématiques en lien avec le continent africain et ce dans plusieurs domaines et disciplines scientifiques. «Cette rencontre sera une occasion de présenter les travaux de recherche qui témoignent de la dynamique enclenchée au niveau des instituts de recherche concernant l’Afrique, et qui illustre l’attention toute particulière que le Royaume accorde, sous l’impulsion de SM le Roi Mohammed VI, au continent et au partenariat Sud-Sud. Cette table ronde ambitionne ainsi de permettre aux doctorants de présenter l’état de leurs recherches et de se constituer en réseau afin de pouvoir prendre part aux programmes d’échanges et de formations de l’Institut Mandela pour les études sur le développement, l’un des partenaires majeurs de l’Académie sur le continent», explique M. Lahjomri.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *