L’acteur Omar Chanbout tire sa révérence

L’acteur Omar Chanbout tire sa révérence

L’acteur Omar Chanbout est décédé, dimanche soir 7 décembre 2008 à Casablanca, des suites d’une longue maladie. Ses obsèques ont eu lieu lundi au cimetière Achouhada à Casablanca. Dans une atmosphère de recueillement et de piété, feu Chanbout, a été inhumé après la prière d’Al Asr, en présence de plusieurs personnalités de différents horizons.
«Chaque décès d’un homme d’art et de culture est une perte pour le Maroc. surtout quand il est question d’une personnalité comme feu Chanbout qui a plus de 50 ans de carrière», a déclaré à ALM Nourredine Kachti critique de cinéma et conseiller artistique au Festival international du court métrage et du documentaire de Casablanca. Festival qui a rendu hommage à ce grand artiste marocain en mai. Et d’ajouter: «Malgré sa longévité dans la scène audiovisuelle marocaine, le regretté Omar Chanbout n’a pas reçu assez d’hommage reflétant sa valeur et sa carrure en tant que pionnier. Toute-fois, il restera dans les cœurs de la famille du cinéma et de tous ses admirateurs».
Connu dans le milieu artistique sous le nom de «Ba Omar», en signe de respect et de la gentillesse par laquelle il se distinguait, Feu Omar Chanbout s’intéressa à l’art dramatique dès 1948 alors qu’il était encore élève. Il nourrissait cette passion au fil des années, jusqu’en 1953 où il décida d’y faire carrière. Il est l’un des pionniers de l’art dramatique marocain.
Il commença sa carrière au théâtre, avant de se convertir à la télévision et au cinéma, où il interpréta plusieurs rôles dans des productions nationales et internationales. Il a participé à plusieurs longs-métrages marocains, notamment «Jarat Abi Moussa» (Les voisins d’Abi Moussa – 2002), du réalisateur : Mohamed Abderrahmane Tazi, «Ici et là» (2005) de Mohamed Ismaïl, «L’impasse» (1984) de Mustapha Khayat. Au niveau des productions internationales, il a participé notamment au film allemand «Vacation getaway Marrakech» (2008) du réalisateur Alexander Wiedl.
Selon ses collègues, Omar Chenbout était un homme généreux, souriant et tout le temps entouré de jeunes. «Il avait le coeur et l’esprit jeunes», disent-ils.
«C’est avec une tristesse très profonde que nous avons appris, dimanche, le décès de notre ami Omar Chenbout», a déploré Mohamed Nadif. Ce dernier a été à ses côtés, en tant qu’acteur, dans «Les voisines d’Abou Moussa» de Abderrahmane Tazi, un des premiers longs-métrages où a joué Mohamed Nadif. Omar Chenbout, a par ailleurs, joué récemment dans les deux derniers courts-métrages «La jeune femme et l’école» et «La jeune femme et l’instit» réalisés par Mohamed Nadif. Ce dernier court-métrage, que le réalisateur dédie au regretté, participe aux côtés de deux autres courts-métrages marocains en compétition officielle de la seconde édition du Taghit d’Or du court-métrage qui se tiendra du 15 au 20 décembre 2008 à Taghit, wilaya de Béchar en Algérie.
«C’est un membre de la famille et un grand monsieur que nous regrettons beaucoup. Au nom de tous, j’adresse toutes mes condoléances à sa famille, à ses amis et à tous les artistes marocains. Puisse Dieu l’accueillir en Sa Sainte Miséricorde.», a conclu Mohamed Nadif.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *