L’AMPIC : La chaîne sattellitaire lancée par Israël est un danger

Le bureau exécutif de l’association marocaine du public de l’information et de la communication (AMPIC) a passé en revue le sujet du lancement de la première chaîne satellitaire en langue arabe par l’entité sioniste, rapporte un communiqué de l’AMPIC. La chaîne en question cible spécialement les pays arabo-musulmans.
L’AMPIC considère que ce projet fait partie intégrante de la guerre mené par l’entité israélienne contre les palestiniens et contre les arabes en général. L’association, poursuit le communiqué, n’est qu’un outil de propagande de la thèse sioniste, menée de façon méthodique. Elle est conçue pour semer pagaille et troubles dans l’opinion publique arabe, en diffusant des matières désinformatrices mettant en doute la légalité et la crédibilité du combat mené par les palestiniens. Elle véhicule surtout les idées sionistes colonialistes sous couvert de principes de paix et de sécurité. Ce canal satellitaire, ajoute le communiqué, a pour autre objectif de brosser une image positive de l’entité israélienne dans le subconscient du téléspectateur arabe.
Cette manip mise sur un éventuel changement de la réalité en fabriquant une fausse image des pratiques sionistes d’un Etat terroriste. Elle vise également le camouflage des crimes et génocides pértpétrés à l’encontre du peuple palestinien plus isolé que jamais. L’AMPIC met en garde toute la population arabe contre le danger que constitue cette chaîne pour l’opinion publique arabe et marocaine. L’association incite donc le public Marocain à boycotter cette chaîne, et surtout à ne pas céder à la désinformation qui n’a pour objectif que l’effritement de l’opinion publique arabe.
L’association considère ce genre d’initiative comme une arme aussi dangereuse que les autres armes de destruction absolue. Les médias publics nationaux et l’ensemble des journalistes marocains sont appelés à produire une matière médiatique de qualité, et de focaliser leurs efforts sur toutes les matières reflétant la réalité et les problèmes locaux pour éviter une probable migration des spectateurs vers des chaînes susceptibles d’exercer une influence négative sur nos principes identitaires et culturels.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *