L’approche des Arabes envers l’Europe critiquée lors d’une conférence

Intervenant dans le débat consacré aux relations arabo-européennes, le représentant en France de la Ligue arabe, Nassif Hitti, a, le premier, souligné « le peu de cas que font les régimes arabes de l’importance des communautés arabes immigrés en Europe ». »Au lieu d’utiliser cette présence comme un instrument de rapprochement et de modernisation de leurs sociétés, les régimes arabes n’y voient qu’un exutoire à leurs problèmes économiques et répriment tout changement que ces communautés peuvent apporter à leurs pays d’origine », a-t-il ajouté.L’ex-ministre français des Affaires étrangères, Hubert Védrine, a été encore plus direct : « Il ne faut pas se leurrer, ce n’est pas le dialogue euro-arabe qui résoudra les problèmes des Arabes. Les Européens sont occupés à autre chose : l’élargissement, le renforcement de leurs institutions. Les Arabes doivent se prendre en charge et ne peuvent plus faire l’impasse sur la modernisation et la démocratisation », a-t-il dit. »Les sociétés arabes sont plus mûres que leurs dirigeants et ces derniers devraient reprendre l’initiative s’ils ne veulent pas être confrontés à des changements brutaux », a-t-il ajouté.L’islamologue Gilles Kepel a été encore plus franc : « Les Arabes n’ont rien compris à l’Europe », a-t-il martelé. « L’immigration arabe en Europe connaît une crise morale et il y a des tensions très grandes qui se préparent et créent un climat d’hostilité (avec les Européens) ». »Les Etats arabes, notamment riches, au lieu d’aider la population immigrée, ont démissionné et l’aide aux émigrés est financé par des organisations (intégristes) prônant la rupture culturelle et encourageant les expressions de différences, comme le port du voile et la répression de la femme, qui vont à l’encontre des valeurs de laïcité et d’égalité, consacrées en Europe après des années de lutte », a-t-il ajouté.Le prince Turki Ben Fayçal, ambassadeur d’Arabie saoudite à Londres, a répondu en « remerciant les intervenants pour leur franchise » et a appelé à la création d’un forum de pensée euro-arabe.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *