L’après-bac, l’autre difficile épreuve

L’après-bac, l’autre difficile épreuve

Sis avenue Ibn Sina à Rabat, le Centre Irchad Attalib contribue à informer les étudiants de tous les niveaux sur les offres de formation disponibles au Maroc et à l’étranger. Saâd est un étudiant en deuxième année du Bac sciences mathématiques, venu de Kénitra pour voir les cursus qui pourraient l’intéresser. C’est la première fois pour lui qu’il consulte le centre d’orientation de Rabat. «Je suis venu ici pour savoir quelle branche je pourrais suivre après le Bac, car à Kénitra il n’y a pas de moyen de s’enquérir de ces informations», déclare-t-il.
Après avoir passé les épreuves nationales du baccalauréat, il se prépare à déposer ses dossiers de candidature aux écoles. Même s’il a suivi avec ses camarades des séances d’orientation, Saâd estime que le conseiller responsable n’a pas joué son rôle, car, d’après lui, il manquait de réactivité avec les étudiants. Comme cet élève, quelque 300.000 candidats ayant passé le baccalauréat cette année manquent de repères pour intégrer le monde universitaire l’année prochaine. L’orientation se pose comme un vecteur essentiel dans ce processus, car les questions de savoir quelle branche choisir, à quelle école postuler, tout cela en fonction de la moyenne obtenue, sont celles qui tracassent les esprits des futurs bacheliers pendant cette période. Le Centre Irchad Attalib les aide donc à trouver les informations qu’ils désirent. Pour ce faire, une gamme de services est proposée : des entretiens personnalisés et des conseils sur tout ce qui a trait aux études et à l’orientation en plus d’une documentation à la disposition des utilisateurs et d’une connexion Internet. «Les étudiants qu’on reçoit dans cette période sont un peu en retard, car il faut s’occuper tôt de leur orientation», a déclaré un responsable du centre. De même, la tendance générale est que les élèves de la première et deuxième années du Bac sont de moins en moins informés sur les choix disponibles.
«On constate un désintérêt de la part des futurs bacheliers pour l’orientation. En général, ce sont leurs parents qui viennent  chercher des informations, alors que les élèves sont les premiers concernés», poursuit le même responsable. Plusieurs causes peuvent être à l’origine de ce problème : les moyennes élevées exigées par la plupart des grandes écoles qui peuvent induire un sentiment de déception et de découragement chez les élèves, mais aussi un laisser-aller de la part de ceux-ci. Tout cela n’empêche pas  que la bonne information sur les cursus et les formations  peut être très utile. Mehdi, étudiant en première année dans un institut spécialisé de technologie appliquée, est venu avec sa collègue Maha pour pouvoir changer de formation si possible. Tous les deux prospectent des études au Canada avec l’espoir d’obtenir une bourse. «Je considère que j’étais mal orienté car ce que je suis comme cours n’a rien à voir avec ce que je voulais», confie-t-il. D’autres personnes sont venues chercher des stages au Maroc tout en poursuivant leur formation universitaire. C’est que les services octroyés par les centres d’orientation sont très divers, entre les études au Maroc ou à l’étranger, les bourses, les stages, les métiers et professions et la formation continue. Le centre d’orientation de Rabat et les autres centres répartis sur d’autres villes rendent des services précieux aux élèves et étudiants, mais la qualité de certains services est à améliorer.
«Le site Internet du centre connaît souvent des problèmes de connexion, ce qui nous empêche d’obtenir les informations sans avoir à se déplacer», affirme un étudiant. Toutefois, les services présentés au Centre Irchad Attalib répondent largement aux désirs des visiteurs, car les tableaux affichent les formations et les différentes démarches à faire. En attendant les résultats de la cession normale du baccalauréat, une tournée par le centre d’orientation ne peut que faire du bien aux futurs bacheliers, en les aidant à voir plus clair pour ce qu’ils envisagent pour l’avenir.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *