L’Atelier 21 : Majida Khattari draine du beau monde…

Le vernissage de l’exposition «A la lumière des corps» de l’artiste contemporaine Majida Khattari a eu lieu mardi soir à la galerie d’art casablancaise L’Atelier 21.

Ainsi, plusieurs personnalités de la scène culturelle, politique et économique ont pris part à l’ouverture de cette exposition «commissariée» par l’écrivain, essayiste et dramaturge Rachid Benzine. Majida Khattari, qui a fait de la mise en scène la marque patente de ses somptueuses photographies, a cette fois-ci choisi un théâtre, doté d’une immense scène, pour s’exprimer avec liberté, tout en enracinant ses œuvres dans le cadre qui détermine, en quelque sorte, leur ADN esthétique.

Elle a d’ailleurs revisité et recréé les clichés qui dominent la peinture orientaliste. En reconstituant des décors inspirés de célèbres compositions orientalistes, l’artiste «contemporanise» ses personnages en les dotant d’un statut incertain qui tient à la fois du fantasme et de la réalité photographique.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *