L’avenir culturel en débat à Tanger

L’avenir culturel en débat à Tanger

La perle du Nord a été choisie pour accueillir les prochaines Assises nationales de la culture, dont l’inauguration des activités est prévue, vendredi 9 janvier, à la maison de la presse. Les organisateurs ambitionnent d’en faire un grand événement visant à prospecter l’avenir culturel au Maroc. Organisée par l’Union des écrivains du Maroc (UEM), cette manifestation de deux jours ambitionne de réunir un nombre important d’intellectuels, penseurs, chercheurs, experts, artistes et journalistes.

L’UEM cherche à enrichir la programmation des prochaines Assises en faisant aussi appel à des juristes et des décideurs et acteurs des départements ministériels ainsi que des militants associatifs et des représentants des organisations des droits de l’Homme. «Ces Assises s’inscrivent dans le cadre de la célébration de l’année de la culture marocaine», indique un communiqué émis par l’UEM.

En plus de l’examen de la situation culturelle au Maroc, ces Assises nationales seront marquées par des hommages rendus à des figures de proue de la littérature et de la pensée ayant contribué à promouvoir la culture dans le Royaume, mais aussi dans d’autres pays arabes et d’Europe. Et parmi les activités phares de cet événement, figure la signature par des présidents des Unions maghrébines et du secrétaire général de l’Union générale des écrivains arabes, pendant la séance d’ouverture, d’un document visant à ressusciter «L’Union des écrivains maghrébins».

Cet événement constituera de même une occasion pour les participants de se pencher sur l’examen, en plus de la plate-forme principale dans sa nouvelle version, «des projets de documents relatifs à l’action des différentes commissions après leur révision et mise à jour, le nombre des ateliers ayant passé de huit à treize. Il s’agit des ateliers de la politique culturelle et diplomatie culturelle, culture et capital immatériel, culture et régionalisation, culture populaire, pensée et valeurs, identité et pluralité culturelle et linguistique, culture et communication, créativité et traduction, écriture, lecture, édition et distribution, théâtre, cinéma, arts plastiques et musique», tiennent à préciser les organisateurs à travers ce même communiqué.

Cet événement sera distingué aussi par la présentation des recommandations émises par les différentes commissions et visant la promotion du secteur culturel au Maroc. Et pour joindre l’utile à l’agréable, les organisateurs prévoient également des soirées artistiques et poétiques.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *