Le business des anniversaires

Le business des anniversaires

Dans un mois, c’est l’anniversaire de louloute. Papa et maman sont sur leur nuage de bonheur. Enfin louloute aura cinq ans, elle va à l’école, discute, mange à table et surtout va au lit toute seule et dort toute la nuit d’une traite. Bien du chemin a été parcouru et ça se fête. D’autant plus que déjà toutes ses copines de classe l’ont invitée à de superbes fêtes d’anniversaires et il faut leur rendre la pareille. Là, commence le parcours du combattant. Animation, musique, gâteau, friandises, décoration, buffet, surprises, tout doit être parfait et rien ne doit être oublié. Tout commence par le choix du lieu. Hors de question que ça se fasse dans un appartement. Les enfants seraient trop à l’étroit et les petits hublots offerts par mamy ne survivraient sûrement pas à une ribambelle de gamins excités. Dans ce sens, trois éventualités se posent. Louer une salle de fête, confier la chose à un restaurant franchisé ou enfin squatter le jardin de la tata qui ne dira sûrement pas non. Cette dernière éventualité reste la moins chère, mais la plus contraignante. Pour le restaurant, c’est plus ou moins raisonnable (tout dépend du nombre d’invités), mais l’espace accordé aux enfants est riquiqui et ouvert à la vue de tous les gens qui sont venus manger au restaurant ce jour-là. L’idéal et le plus onéreux reste la salle de fête. Comme rien n’est en trop pour faire plaisir au bout de choux, papa et maman optent pour la location d’une salle de fête dans un hôtel au centre-ville. Pour une après-midi en basse saison, les parents ont dû payer la non moindre somme de 8.000 dirhams pour réserver la salle, les tables et les chaises qui vont avec. Et de un. L’étape suivante est de garantir une bonne animation et de la musique pour l’événement. Dans ce sens, maman a une superbe idée. Coups de fil donc à la maman de Rayane (camarade de louloute) qui avait une superbe équipe de clown, magicien, maquilleuse d’enfant et DJ à l’anniversaire de son fils. Les coordonnées des animateurs sous la main, maman appelle tout de suite. Le bilan est lourd. 1.000 dirhams par clown, 1.500 dirhams la maquilleuse, 2.000 dirhams le magicien et 2.000 dirhams le DJ. Cependant, pour le pack avec un seul clown, l’agence d’événementiels facture 5.000 dirhams et la décoration aux guirlandes est offerte. Ils sont chers mais ce sont les meilleurs. Papa et maman optent pour le pack. Maintenant, il faut penser au thème de la fête. Louloute a déjà choisi, ce sera Barbie. La seule qui propose des thèmes dans ses friandises est une pâtisserie de luxe dans un quartier huppé de Casablanca. Sucettes, bonbons, biscuits et gâteau d’anniversaire, tout est au goût Barbie. Pour 30 enfants, la pâtisserie facture 3.600 dirhams. Ce n’est pas donné, mais ça évite la corvée de tout préparer à la maison, en plus ce ne sera jamais aussi parfait que chez des professionnels. Dans le même thème, il faut prévoir des surprises pour les enfants qui vont assister à l’anniversaire. Rien de mieux qu’un dragéiste. Mais, mauvaise piste, le dragéiste propose la même chose que la pâtisserie, toutefois, il les renvoi vers un organisateur de fêtes d’enfants. Bingo!
Il a tout ce qu’il faut. Papa et maman regrettent déjà de ne pas l’avoir rencontré avant de s’être engagé dans quoi que ce soit. Ses prix sont raisonnables et ce qu’il propose est vraiment adapté aux enfants. Les surprises coûteront selon ce qu’ont choisi les parents 35 dirhams le cône. Ce qui revient en tout à 1.050 dirhams. Voilà donc pour ce qui est des enfants, il reste encore les boissons, mais là un petit tour du côté du super marché et ce sera réglé. Pour leurs parents, maman a déjà prévu de tout préparer à la maison avec l’aide de Milouda, une cuisinière hors paire. Ainsi, en tout et pour tout, cette petite célébration aura valu aux jeunes parents un crédit bancaire de pas moins de 30.000 dirhams. À se demander à combien revient la facture de ceux qui se payent en plus, pour l’occasion, des agents de sécurité, des stands de glace, de chawarma, de pop corn et encore mieux des attractions gonflables. Un vrai business en pleine expansion qui se nourrit des âmes sensibles des mamans m’as-tu-vu des temps modernes.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *