Le Chœur philharmonique du Maroc célèbre la vie selon la version de Brahms

Le Chœur philharmonique du Maroc célèbre la vie selon la version de Brahms

La composition de cette œuvre remonte à deux périodes : de 1854 à 1859 et de 1864 à 1868 durant lesquelles Brahms est confronté au décès de deux de ses proches. Celui de son ami et mentor Robert Schumann en 1856 et celui de sa mère en 1865.

Le Chœur philharmonique du Maroc (CPM) relevant de l’Orchestre philharmonique du Maroc (OPM) entamera, du 11 au 13 février, sa deuxième tournée dans trois villes du Royaume. Il y interprètera, selon les initiateurs, la version pour chœur et deux pianos du «Requiem allemand» de Johannes Brahms.

Lors de cet événement, le CPM sera dirigé par Denis Comtet. Quant à l’accompagnement musical, il sera réalisé par les deux artistes, Tania Dovgal et Daria Montwolinskaja, au piano.

A propos de l’œuvre qui sera chantée par le CPM, les initiateurs indiquent: «Si le Requiem est une prière pour les morts, «Le Requiem allemand» de Brahms est, lui, une ode à la vie». La même source détaille également l’époque de la composition de cette œuvre qui remonte à deux périodes, soit de 1854 à 1859 et de 1864 à 1868 durant lesquelles Brahms est confronté au décès de deux de ses proches. Celui de son ami et mentor Robert Schumann en 1856 et celui de sa mère en 1865. C’est en 1869 qu’est donnée la version finale de ce requiem pour solistes, chœur et orchestre, composé de sept mouvements. «Brahms écrit également une version pour chœur et piano à 4 mains, qui est interprétée par le Chœur philharmonique du Maroc», précisent les organisateurs.

Pour rappel, le CPM, créé en 2015 à l’initiative de la fondation Ténor pour la culture comme formation régulière rattachée à l’OPM, regroupe plus de quarante choristes semi-professionnels ayant une solide formation, acquise dans divers conservatoires nationaux et internationaux de musique. De plus, le Chœur, ayant son répertoire propre et sa saison musicale autonome, contribue à enrichir le répertoire symphonique de l’OPM.

Au-delà de la direction du CPM lors de cette tournée, Denis Comtet, quant à lui, est chef de ce Chœur depuis 2016. Egalement directeur musical de l’ensemble vocal «Les Discours» depuis 2017, Denis Comtet est aujourd’hui un des chefs de chœur français les plus sollicités sur la scène internationale. Il est chef-associé du Chœur de Chambre Accentus de 2000 à 2006, à l’invitation de Laurence Equilbey, puis fondateur du Chœur du Concert d’Astrée, à l’initiative d’Emmanuelle Haïm, il est ensuite invité par le Chœur de Radio France. Après avoir été nommé sur concours chef-assistant de l’Ensemble Intercontemporain en 2002, il dirige par la suite l’Orchestre des lauréats du conservatoire national supérieur de musique, l’Orchestre de l’Opéra de Rouen ou encore l’Orchestre de la Radio de Freiburg et Baden-Baden. Un parcours qui le qualifie pour diriger le CPM.

Dates et lieux à retenir

• Lundi 11 février à 20h

  Église des Saints-Martyrs, Marrakech

• Mardi 12 février à 20h30

  Cathédrale Saint-Pierre, Rabat

• Mercredi 13 février à 20h30

  Église Notre-Dame, Casablanca.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *