Le compte à rebours a commencé pour le 38ème Moussem d’Asilah

Le compte à rebours a commencé pour  le 38ème Moussem d’Asilah

400 personnalités politiques, des diplomates, des artistes… y prendront part

La ville blanche entame les derniers préparatifs pour accueillir son Moussem culturel, dont l’ouverture officielle est prévue vendredi prochain. Placés sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, les travaux de cette 38ème édition se distinguent par la participation de 400 personnalités politiques, des diplomates, des artistes ainsi que des hommes du monde de la culture et des médias.

Cet événement sera ouvert, cette année, par un premier colloque sous le thème «l’unité territoriale et la sécurité nationale à la prestigieuse bibliothèque Bandar Ben Sultan». Ce colloque – qui s’inscrit dans le cadre de la 31ème session de l’université d’été Al Mouatamid Ibn Abbad, réunira, du 15 au 17 juillet, plus d’une trentaine de personnalités politiques, d’académiciens et d’experts en la matière, issus du Maroc, de la France, du Ghana, de Gambie, du Mali, d’Egypte, du Cameroun, du Sénégal, du Niger, de l’Afrique du Sud, du Togo et du Kenya.

Organisée par la Fondation du Forum d’Asilah, la cérémonie d’ouverture de cette 38ème édition est précédée, comme chaque année, par l’atelier de peinture murale, encadré par les deux artistes-peintres Mohamed Anzaoui et Sanae Serghini. Treize plasticiens marocains – dont des habitués du Moussem telles que Rahima El Arroudi et les deux sœurs prodiges Ghita et Hiba Khamlichi – sont invités, depuis mardi 12 juillet, à embellir l’ancienne médina par des fresques murales. Une tradition, qui perdure depuis le lancement de ce Moussem, il y a presque une quarantaine d’années, et séduit les visiteurs de la ville pendant cette période estivale. En plus de l’atelier de peinture murale, le programme de cette 38ème édition comporte deux autres de gravure et peinture regroupant (tous les deux) plus d’une vingtaine d’artistes-peintres, venus des quatre coins du monde. Les organisateurs consacrent aux enfants, et à l’instar de leurs aînés, un bel espace au Palais de la culture, pour s’initier à la peinture. Et parmi les expositions programmées par ce Moussem, celle regroupant sept artistes-peintres femmes ayant en commun leur passion pour l’art plastique, mais aussi d’être diplômées  de l’Institut national des beaux-arts de Tétouan. Elles ont aussi «en commun leur appartenance à la région du nord», selon la même source.

Outre les colloques, programmés dans le cadre de l’université d’été Al Mouatamid Ibn Abbad et les ateliers d’art plastique, la programmation de ce Moussem se distingue, en plus de l’hommage rendu au poète marocain Mohammed Bennis, à la remise du prix Mohamed Zafzaf, qui en est à sa sixième édition et octroyé tous les trois ans en alternance avec les deux prix Tchicaya U Tam’si de la poésie africaine et Buland Al Haidari des jeunes poètes arabes. Le programme de cette 38ème édition comporte trois soirées artistiques, prévues d’être animées respectivement par l’Orchestre de Chambre français, Hadra Chefchaounia et le groupe Mohamed Larbi Temsamani du conservatoire national de musique de Tétouan.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *