Le court-métrage côté concours

Le court-métrage côté concours

C’est une première au Centre cinématographique marocain (CCM). Cette institution étatique vient de lancer pour la première fois le concours du court –métrage. Elle emboîte ainsi le pas à la fondation ONA et décide d’encourager la production cinématographique marocaine en donnant naissance à cette initiative. Ce concours récompense les meilleurs courts métrages marocains.
En effet, un article du règlement précise «est admise toute personne de nationalité marocaine, désireuse de réaliser son premier court-métrage». Selon les organisateurs, le dépôt des candidatures est à présent ouvert et les intéressés ont pour date limite le 31 décembre 2005.
Le concours de court-métrage sélectionnera en tout cinq scénarii de court-métrage. Dans ce même contexte, l’article 11 dudit règlement stipule que : « le CCM assurera la production des films sélectionnés, de la phase de préparation jusqu’à la livraison de la copie standard. Le CCM sera propriétaire du négatif de l’œuvre ». Ainsi le CCM prend entièrement en charge le financement de chacun des 5 courts-métrages. Selon les organisateurs de ce concours, cette manifestation, sera annuelle et selectionnera cinq projets de courts-métrages.
D’après certains participants au Festival du court-métrage de Tanger, cette initiative avait déjà commencé à germer à l’occasion de ce festival. Le directeur du Centre cinématographique marocain Nourredine Sail avait émis  l’idée de lancer un concours spécial court-métrage. Une façon peut-être d’encourager les producteurs de ce style cinématographique et d’avoir lors des prochaines éditions du Festival méditerranéen du court de Tanger beaucoup plus de films en compétition. Les candidats doivent déposer leurs dossiers au CCM et plus précisément au service de la production avant le 31 décembre prochain. Les candidatures peuvent également être envoyées par e mail à l’adresse du CCM. Ce dossier doit comprendre une lettre de motivation, une copie de scénario, un devis estimatif du coût de la production, un curriculum vitae du candidat et un diplôme ou tout autre document justifiant le niveau de la formation du candidat dans le domaine cinématographique. Les conditions de participation stipulent que  les scénarii admissibles doivent être de type fiction et de se présenter sous forme de continuité dialoguée et sous forme d’une oeuvre originale. Le candidat doit accompagner son dossier par une attestation sur l’honneur signée et légalisée, établie par l’auteur du scénario.
La commission de sélection des scénarii, qui sera bientôt désignée par le directeur général du CCM, se compose de cinq personnes dont un réalisateur et un directeur de production.  Ils constitueront de ce fait le jury et devront statuer sur la qualité des courts-métrages présentés. Seuls les projets qui répondent réellement aux critères définis seront récompensés. Les auteurs bénéficieront de ce fait de la production de leurs films.
Les membres de la commission tiendront compte, lors de l’étude des projets, de différents critères dont l’originalité du scénario, son traitement, sa cohérence, sa faisabilité, sa qualité, sa dramaturgie et sa narration. Des conditions sine qua non pour accepter d’étudier ces courts-métrages.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *