Le critique marocain Mohamed Miftah remporte le prix Roi Fayçal

Le critique marocain Mohamed Miftah remporte le prix Roi Fayçal

Le prix international Roi Fayçal 2016, catégorie langue et littérature arabe, a été décerné ex-aequo au critique et sémiologue marocain Mohamed Miftah et au chercheur égyptien Mohamed Abdelmottalib, a rapporté l'agence de presse saoudienne SPA citant le jury.

Mohamed Miftah et Mohamed Abdelmottalib ont été récompensés pour la qualité de leurs travaux concernant l'analyse du texte poétique arabe, a ajouté la même source.

Cette distinction a été décernée à Mohamed Miftah en considération de ses "efforts scientifiques distingués dans ce domaine dans lequel il a mis à contribution ses connaissances scientifiques modernes pour analyser avec profondeur et authenticité les textes poétiques tout en faisant preuve d'une capacité hors pair dans la description et l'analyse et en étant conscient de la valeur du patrimoine et de l'ouverture sur la culture humaine".

Les noms des gagnants du Prix international Roi Fayçal, dans les différentes catégories, ont été annoncés, lors d'une conférence de presse mardi 19 janvier 2016 à Riyad, par le Prince Khalid Al Fayçal, conseiller du Serviteur des lieux saints de l'Islam, émir de la région de La Mecque et président du comité d'organisation du prix.

Ainsi, le prix dans la catégorie service à l'Islam a été attribué à l'imam Saleh bin Humaid, celui des études islamiques a été décerné à Abdallah Youssef Al Ghunaim, Président du Centre de recherches et d'études (Koweit), tandis que le prix, dans la catégorie médecine, a été remporté ex-aequo par les Néerlandais Han Grrit Brunner et André Joris Veltman.

Quant au prix dans la catégorie Sciences, il est revenu ex-aequo aux professeurs Krishna Vamsi (USA) et Stephen Philip Jackson (Grande Bretagne).

Il est à rappeler que Mohamed Miftah avait remporté plusieurs distinctions notamment le Grand prix du Maroc du livre et le Prix Cheikh Zayed, dans la catégorie littérature, pour son ouvrage "Concepts élargis de la théorie poétique: la langue, la musique et le mouvement".

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *