Le débat sur le voile n’aura pas lieu

Au grand dam de la presse nationale, le débat sur le voile n’aura pas lieu au Maroc. Rappelons vite les faits. La comédienne Salima Ben Moumen a été interdite de lecture publique dans le cadre d’un colloque international à Rabat, au motif que son foulard ne participe pas des valeurs de la République française. La coordinatrice de la manifestation lui a annoncé qu’elle était exclue de la soirée du mercredi à l’Institut français de Rabat (IFR), et que les responsables étaient à la recherche d’une remplaçante. S’estimant à juste titre atteinte dans son identité, Salima Ben Moumen a alerté la presse. Suite à quoi, elle a été reçue par Jean-Christophe Deberre, conseiller de coopération et d’action culturelle auprès de l’ambassade de France qui voulait en savoir plus sur le sujet avant de prendre une décision définitive. “J’ai été très bien accueillie par Monsieur le Conseiller“, nous dit Salima Ben Moumen. Elle ajoute : “Il voulait entendre ma version des choses. Il m’a laissée parler longtemps avant de me dire qu’il n’y a pas lieu de parler d’un problème“. “La conversation a été mal engagée avec la coordinatrice de la manifestation. Il s’en est suivi une confusion entre représentation et réalité“, aurait précisé Jean-Christophe Deberre. Du moment que Salima Ben Moumen allait donner une lecture de texte, tout en restant elle-même, et non pas interpréter un rôle contraire aux chères valeurs de la République, il n’y avait pas lieu d’engager une polémique. Il a été demandé à la comédienne de maintenir sa lecture à l’Institut français de Rabat. “Cette décision est sage et respectueuse de la société marocaine dans ses différentes composantes“, commente l’intéressée. “Je ne la considère pas comme une victoire. Bien au contraire, je suis affermie dans mon amour de la culture française“, dit-elle. Salima Ben Moumen a toutefois refusé de se rendre à l’IFR ce soir. “J’aime faire les choses avec plaisir, et comme le coeur n’est plus à la fête, je préfère annuler cette lecture tout en restant disponible pour de futures collaborations“. Dommage ! Salima Ben Moumen est une excellente comédienne, et le colloque aurait gagné un supplément de qualité avec sa présence. Le colloque en question s’intitule “Identité et différence des femmes“ et se déroule du 3 au 6 décembre à la faculté des lettres de Rabat et l’IFR. Organisé à l’initiative de l’Université Mohammed V, l’Institut français et le Service de coopération et d’action culturelle de l’ambassade de France au Maroc, l’événement aborde la problématique des femmes dans son rapport à la différence des sexes et des cultures. De nombreux chercheurs des deux rives de la Méditerranée y participent.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *