Le dernier livre de Chakib Guessous : Les nouvelles formes de conjugalité dans les pays arabes

Le dernier livre de Chakib Guessous : Les nouvelles formes de conjugalité dans les pays arabes

Le nouveau livre «Mariage et concubinage dans les pays arabes» de son auteur Chakib Guessous vient d’être publié par les éditions La Croisée des Chemins. Dans cette publication, l’écrivain aborde, selon la maison d’édition, «les formes nouvelles de conjugalité dans les pays arabes (Égypte, Maroc, pays du Golfe, Syrie et Tunisie) rendues licites afin de concilier les impératifs liés aux besoins naturels et ceux liés à la religion musulmane».

Ce sont, selon la même source, de multiples formes de concubinage «halalisées» qui se développent outre le mariage régulier traditionnel. Ces formes sont, comme le précisent les éditions, rendues licites «afin d’adapter l’union moderne aux profonds changements des sociétés et aux exigences de la religion».

En détail, ce livre aborde «de façon inédite» les formes traditionnelles adaptées du mariage (mariage coutumier, mariage du voyageur, mariage temporaire, etc.) et les nouvelles formes de conjugalité et de relation de couple dans les pays du Golfe, en Égypte, en Syrie et dans le Maghreb et décrit leurs dérives fréquentes qui leur ôtent la licéité recherchée.

L’auteur y analyse, selon la même source, l’évolution de l’union conjugale, l’un des phénomènes les plus marquants de l’évolution sociétale traditionnelle récente.

«Un monde est en train de changer. Ce livre l’explique», enchaînent les éditions.

Pour étayer ses arguments, l’auteur a choisi de situer sa publication à l’intersection des sciences humaines et des sciences sociales en appréhendant les dimensions historiques, religieuses, sociales, légales, psychologiques, des différents types de mariage. «Adoptant une attitude toujours légaliste, tant à l’égard du droit positif qu’à l’égard du droit coranique, Chakib Guessous s’attache à mettre en évidence toutes les conséquences psychologiques et sociales de ces formes de conjugalité au formalisme des plus succincts sans pour autant prononcer de jugements», détaille l’éditeur. 

Cela étant, ce travail propre à éveiller une prise de conscience de réalités sociales chez des lecteurs de culture moderne devrait, selon la même source, entraîner au minimum une réflexion chez les tenants d’un certain traditionalisme. Pour rappel, Chakib Guessous est médecin, sociologue et anthropologue. Il travaille depuis longtemps sur l’évolution de la société traditionnelle marocaine. Il articule ses recherches autour de trois pôles : la défense des droits de l’enfant dont la scolarité et l’alphabétisation ; la jeunesse et le célibat ; la pauvreté et l’exclusion sociale.

Il a notamment publié L’Exploitation de l’innocence, le travail des enfants au Maroc (Eddif, 2004), Grossesses de la honte, étude sur les filles-mères et leurs enfants au Maroc (Afrique Orient Eds, 2013) et Sociologie et prise en charge des enfants de la rue.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *