«Le désert et le cinéma : Magie de l’espace et de l’image»

«Le désert et le cinéma : Magie de l’espace et de l’image»

«Dans la diversité du désert, il y a une trame commune: exister par autrui et pour autrui. Fidèle à lui-même, le désert ne cessera jamais d’être un lieu de rencontre, d’interaction, de générosité et de cultures plurielles et cosmopolites», a tenu à souligner le wali de la région Meknès-Tafilalet, Hassan Aourid lors de la cérémonie d’ouverture de cette rencontre culturelle organisée par l’Union des écrivains du Maroc (UEM) avec l’appui du Conseil de la région Meknès-Tafilalet. Aourid a aussi souligné la nécessité de concevoir le désert dans sa globalité, en tant qu’entité porteuse de valeurs et de cultures aussi riches que variées. «La conception selon laquelle le désert est synonyme de nudité et de néant n’a plus raison d’être, en atteste l’inspiration que procure cet espace magique pour nombre de poètes, géographes, écrivains et cinéastes», a-t-il précisé.  Pour sa part, le président de l’Union des écrivains du Maroc. Abdelhamid Akkar a exprimé ses remerciements au Conseil de la région Meknès-Tafilalet, qui a financé cette rencontre culturelle qui tend à célébrer la culture du désert, à explorer le sens profond de la nudité et la splendeur des espaces sableux et à mettre en valeur l’inspiration poétique qu’ils procure. Cette rencontre culturelle connaît la participation de cinéastes, hommes de lettres, critiques et chercheurs marocains à l’image de Mohamed Glaoui, Hammadi Kiroum, Mohamed Souf, Abdellatif Tazi, Daoud Oulad Sayed, Driss Chouika, Omar Belkhemmar, Hassan Bahraoui, Abdelhaq Bediar, Driss El Khouri, Nawfal Berraoui et Khaled Khadri. Bachir Kamari, Hassan Moukhafi, Hamid Atbatou, Azeddine Khattabi, Moubarak Housni, Hafid Aissaoui, Mehdi Lamrani, Moha Souag et Saïd Karimi sont également de la fête.  Au programme de cette rencontre figurent plusieurs interventions en relation avec le thème ainsi que des projections et les lectures de films tournés dans le désert. L’organisation de ce colloque intervient dans le cadre de la mise en oeuvre de l’accord de partenariat signé entre l’UEM et le conseil de la région de Meknès-Tafilalet, relatif au soutien des activités culturelles au niveau de la région.  La région d’Errachidia, notamment sa partie sud (Erfoud et Merzouga) dispose de sites fabuleux pour le tournage de grandes productions cinématographiques internationales.  Les très nombreux films tournés prouvent, si besoin est, l’intérêt grandissant de cette région dans l’industrie cinématographique mondiale, tels «Un thé au Sahara», «Highlander III», «Trésors de l’Atlas », «Marrakech», «Le légionnaire», «Momie I», «Momie II», et le «Retour de la momie».

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *