Le Festival de jazz de Montréal devient leader mondial

Le Festival international de Jazz cumule succès après succès. En faisant le bilan de leur 25 ème édition (du 30 juin au 11 juillet), les organisateurs du FIJM n’ont pas tari lundi de « superlatifs » pour souligner le record de participation du public, mais aussi pour pointer la hausse des recettes, 42 % des ventes de billets et 10% des ventes de nourritures, boissons et souvenirs sur le site du festival, au profit de ses caisses.
En ce qui concerne le record d’assistance, les initiateurs reconnaissent que les chiffres ont grimpé cette année avec la tenue de quatre grands concerts extérieurs gratuits. Ce succès est dû également à une météo plus favorable et moins « orageuse » qui a « permis d’engranger des recettes plus importantes sur le site ».
En plus du concert d’ouverture rendant hommage à la fin de l’apartheid en Afrique du Sud, avec Johnny Clegg, Ladysmith Black Mambazo et Lorraine Klaasen qui a attiré 120.000 festivaliers le 30 juin, l’édition 2004 du FIJM a aussi été marquée par un spectacle animé par les Funk Brothers, le 4 juillet, devant plus de 150.000 festivaliers. Mais, le record « de tous les temps » a été atteint lors de la soirée de clôture, dimanche soir, quand 205.000 festivaliers ont envahi tout le site du festival pour prendre part à la célébration jumelée du FIJM et du Cirque du Soleil, pour souligner les 25 ans du premier et les 20 ans du second.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *