Le Festival de Marrakech dédié à Toscan

L’objectif du communiqué est moins de fournir des informations sur la 3ème édition du festival international du film de Marrakech que d’en souligner la pérennité. La manifestation aura lieu du 3 au 8 octobre 2003. C’est la principale information ! Aucun détail sur les invités du festival, ni sur les films en compétition. Aucune information sur le président du jury pour la compétition des longs-métrages. Lors de l’édition précédente, la présidence du jury avait été confiée à Jeanne Moreau durant des mois avant l’ouverture du festival. De même que des invités de marque avaient été annoncés. L’on savait au mois de juillet que Francis Ford Coppola et David Lynch seraient à Marrakech au mois de septembre. Cette fois-ci, on ignore tout sur les invités de la manifestation. Bien plus : aucune mention n’est faite du président qui succédera à Daniel Toscan du Plantier, décédé à Venise le 11 février 2003. En revanche, un fervent hommage sera rendu à la mémoire du président défunt. Une soirée sera organisée à cet égard au palais Badii pour honorer sa mémoire. Elle sera suivie de la projection de l’un de ses films. D’autres projections seront dédiées, tout au long du festival, aux œuvres cinématographiques produites par Toscan du Plantier. Les membres de la Fondation du festival international du film de Marrakech tiennent ainsi à exprimer, d’une manière très appuyée, la dette du festival envers Toscan. Et cela se lit aisément dans le communiqué qui mentionne également l’épouse du producteur français. Elle est citée en ces termes : « le festival de Marrakech est initié par la Fondation du festival international du film de Marrakech qui en a confié l’organisation à Europe Cinéma Evénement, représentée par Mme Mélita Toscan du Plantier ». La manifestation sera donc toujours entre les mains de la société de Daniel Toscan Du Plantier, liée effectivement au festival de Marrakech par un contrat de trois ans.
Au terme de la troisième édition, une autre société pourrait prendre en charge l’organisation du festival. La mention à Mme Toscan Du Plantier est aussi une preuve publique de la force de décision dont est créditée cette femme. Lors d’une précédente réunion des membres de la fondation du festival, le nom de Pierre Lescure, l’ancien patron de Canal plus, avait été cité pour succéder à Daniel Toscan Du Plantier. Selon une source proche du dossier, Mme Toscan Du Plantier ne verrait pas d’un très bon œil le remplacement de son mari par Pierre Lescure.
Les autres informations rapportées dans le communiqué demeurent assez vastes. On retiendra toutefois l’hommage au cinéma indien. Lors de l’édition précédente, une foule en délire avait porté, comme une idole vivante, la star indienne Aamir Khan. C’était l’un des moments forts de la 2ème édition du festival de Marrakech. Les membres de la commission ont été vraisemblablement sensibles à cet aspect populaire dans une manifestation où les paillettes et l’éclat des costumes sont une loi.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *