Le groupe Hoba Hoba Spirit revient avec «Nefs et Niya»

Le groupe Hoba Hoba Spirit revient avec «Nefs et Niya»

Après plus de huit ans de carrière, Hoba Hoba Spirit sort son cinquième album «Nefs et Niya». Cet album a été enregistré au studio Real World en Angleterre et produit par Justin Adams, guitariste anglais de talent ayant accompagné sur scène Robert Plant (chanteur de Led Zepplin) et qui s’y connaît aussi bien dans les rythmes et sons rocks que dans les rythmes africains et arabes. Et déjà les nombreux fans du groupe ont noté sur leur agenda le 1er janvier, date de la mise en ligne de l’album, téléchargeable gratuitement sur le site de Maroc Telecom.
Dans «Nefs et Niya», le rock (attitude et son) est plus que jamais la toile de fond des multiples références musicales des Hoba Hoba : punk, grung, reggae, ska, mais aussi rythmes traditionnels marocains : soussi, gnaoui, chaabi, Rgada,… Grosses guitares à la saturation savamment dosée, bendir et percussions traditionnelles se mêlant sans complexe au rythme world que maîtrise parfaitement le batteur Adil Hanin, alias Adil Hendrix, ancrent ou font voyager l’auditeur dans l’univers musical et fantastique des Hoba Hoba.
Toujours dans la lignée des précédents albums, les textes de Reda Allali, chanteur du groupe, ironiques et décalés, restent toujours liés au quotidien marocain, avec ses contradictions, sa schizophrénie, ses espoirs et déceptions. Et les termes «Nefs et Niya» semblent ressurgir dans les divers titres de l’album.
«Nefs», en arabe peut être traduit par orgueil ou ego, «Niya» par (bonne) foie ou naïveté. Ce sont deux concepts plus au moins abstraits, deux valeurs auxquelles on s’accroche quand on n’a plus rien. Il y a des gens qui avancent dans la vie avec «Nefs et Niya» comme seules ressources. C’est ce qu’on peut comprendre dans «Nefs et Niya» la chanson éponyme de l’album, un titre qui reste tout de même ouvert à l’interprétation. Selon Reda Allali, «il s’agit d’une chanson sur le doute, le doute des gens sur le combat qu’ils mènent, que toute une génération a mené. Et elle est en train de le gagner, ou de le perdre…?». Les titres de l’album sont Bab Sebta, Les Anesthésistes, Dark Bendir Army, Terrorist, Black Moussiba, Fawda, Al Qanat Assaghira, The Debil, Happy Hour, Qadi Hajto, Nefs et Niya. Notons qu’outre les sujets engagés, la musique de cet album est principalement une musique énergique destinée à animer la scène. Parce que Hoba Hoba Sprit est avant tout un groupe qui aime partager avec le public son plaisir de jouer sur scène.
Nous reprochons aux Hoba Hoba, le fait qu’ils n’aient pas partagé leur musique avec d’autres artistes à travers des duos audacieux, comme ils avaient fait dans leurs précédents albums avec le chanteur de chaâbi Abdelaziz Stati ou le rappeur Bigg.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *