Le livre s’expose pour la 12 ème édition de son Salon

Le livre s’expose pour la 12 ème édition de son Salon

L’édition 2008 de cette manifestation, organisée conjointement par l’Institut français du Nord et l’Association Tanger région action culturelle (ATRAC) avec le soutien du service de coopération et d’action culturelle de l’ambassade de France, se déroulera, pour l’essentiel, au somptueux Palais des Institutions italiennes de Tanger. «Identités fugitives», expression empruntée à un essai de l’écrivain Abdelfattah Kilito sur les Maqamat, fournira matière à un débat culturel de haut niveau avec la participation d’intellectuels, écrivains, artistes et philosophes de divers horizons. En effet, l’intérêt du salon, comme lors des précédentes éditions, consiste en des rencontres et échanges où sont conviés d’éminents intellectuels des deux rives de la Méditerranée. «L’identité, on le sait depuis longtemps même si on l’oublie trop souvent aujourd’hui, n’est pas un bloc immuable, elle ne consiste pas en la quête nostalgique de racines figées. Une telle quête conduit au rejet de l’altérité et de la diversité, alors que l’identité est au contraire une entité toujours composite, plurielle, qui se construit, se déconstruit, se reconstruit, trouvant sa nourriture dans la confrontation avec l’autre», indiquent les organisateurs du Salon qui annoncent ainsi la consistance et le ton de ce débat passionnant. Ce thème sera exploré à Tanger mais aussi à Tétouan, Larache et Chefchaouen par des intervenants d’origines et de disciplines très diverses, indiquent-ils. Le commissaire du Salon, Omar Berrada, et son équipe ont conçu, à cet effet, une riche programmation qui permettra notamment d’entendre les historiens Abdesselam Cheddadi et Zakya Daoud, les philosophes Barbara Cassin, Ali Benmakhlouf et Abdeslam Benabdelali. Du côté des écrivains, on retrouve notamment Frédéric Boyer, Hubert Haddad, Leila Abouzeid, Driss Jaydane, Nicole Caligaris et Daniel Maximin. À l’affiche de cette 12ème édition figurent également les poètes Emmanuel Hocquard, Hassan Najmi, Pierre Joris et Ahmed Assid, les essayistes Elias Sanbar, Thierry Fabre et Wassyla Tamzali, les anthropologues Maud Santini et Michel Péraldi, les artistes Hassan Darsi et Mounir Fatmi, le paysagiste Gilles Clément, l’historien des sciences Ahmed Djebbar, l’islamologue Rachid Benzine.
Cette manifestation sera également marquée par des concerts, des lectures et des projections de films. Parallèlement à la programmation «adulte», au sein du Palais des Institutions italiennes, se tiendront des ateliers dédiés à la jeunesse qui porteront sur la chaîne du livre, le conte, la reliure, la calligraphie, l’histoire de l’écriture.
Ces ateliers seront accessibles aux talents en herbe sur inscription auprès de l’équipe du SILT ([email protected]). La manifestation débutera par un hommage à Driss Chraïbi avec la participation de Ahmed Hirt, Kacem Basfao, Abdeslam Kadiri et Driss Jaydane. L’hommage à ce grand nom de la littérature marocaine d’expression française sera marqué par une projection du documentaire de Ahmed El Maânouni « Conversations avec Driss Chraïbi » . La soirée d’ouverture sera agrémentée par un concert «Andaloussiat» avec l’ensemble Zéphyr et Rachid Benabdeslam. Le salon aura le privilège d’une avant-première du long-métrage de Philippe Faucon «Dans la vie», qui sera projeté en présence de son réalisateur.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *